Fantasy, Lectures "La tête dans les étoiles"

L’Archipel des Numinées, T1 : Arachnae par Charlotte Bousquet

livres-arachnae-577

Editions Mnémos

Collection Icares

302 pages (dispo en E-book)

Paru en 2009

Quatrième de couv’ :

Des ténèbres des bas-fonds aux éclats de la cour royale, la cité d’Arachnae se livre dans toute son horreur et ses excès… Dans le secret des arcanes du palais se joue une guerre souterraine entre le prince Alessio et les Moires, qui remettent en cause sa légitimité. Dans les riches faubourgs de la ville, une secte démoniaque étend son influence sur l’aristocratie décadente de la cité. Dans le Labyrinthe, quartier sordide où se côtoient la misère et le vice, les autorités retrouvent des corps d’enfants torturés. Afin de résoudre ces crimes en série, la jeune bretteuse libertine Théodora doit s’allier à l’austère capitaine de la milice Tigran Gracci… Se laisseront-ils engluer dans la toile mortelle de la destinée ?

Lire la suite « L’Archipel des Numinées, T1 : Arachnae par Charlotte Bousquet »

Fantastique, Lectures "La tête dans les étoiles"

Lettres aux ténèbres par Charlotte Bousquet

40299

Editions ActuSF

E-book

Paru en 2012

Quatrième de couv’ :

Paris, de nos jours. Une ancienne captive, délivrée des chaînes du monde par le baiser vampirique. Un Tzigane, éveillé à la nuit pour venger les siens. Ambre et Lazzo, deux êtres au bord de l’abîme et de la folie. Leur ennemi ? Il Carnefice, un alchimiste aux appétits monstrueux, déterminé à les détruire. Leur seul espoir ? Une alliance. Mais peut-on briser des murs forgés par des siècles de solitude et de peur ?

Lire la suite « Lettres aux ténèbres par Charlotte Bousquet »

Fantastique, Lectures "La tête dans les étoiles"

Palimpsestes, T1 : Impressionnisme par Emmanuelle Nuncq

30761_aj_m_1003

Editions du Chat Noir

Collection Black Steam

271 pages

Paru en janvier 2016

Quatrième de couv’ :

Paris, 1894

C’est l’effervescence au Louvre : le musée accueille la Pythie, une statue ramenée d’un site archéologique de Delphes. Alors que tous les yeux des visiteurs sont rivés sur la nouvelle œuvre, ceux de Samuel, un jeune gardien, se posent sur Clara, une étudiante en Arts, habituée des salles. Mais depuis l’inauguration de l’exposition, d’étranges événements forcent la rencontre de ces deux jeunes gens, nouvellement associés pour comprendre ce qu’il se trame dans les couloirs du Louvre et empêcher que Paris ne sombre, ensevelie sous les couches du Temps et de l’Histoire.

Lire la suite « Palimpsestes, T1 : Impressionnisme par Emmanuelle Nuncq »

Fantastique, Lectures "La tête dans les étoiles"

Anamorphose, Invictus Tenebrae par Nathy

Editions Rebelle

Collection Lune de Sang

311 pages

Paru en 2012

(Réédité chez Lune Ecarlate en 2017)

 

Quatrième de couv’ :

Que l’on soit vampire ou humain, le passé d’un être laisse des marques indélébiles.
Dante se souvenait de tout.

La violence de l’attaque de Lucrezia. La panique ressentie quand les canines avaient effleuré sa peau et déchiré sa gorge. La douleur épouvantable qui fut la sienne ; le feu parcourant ses veines tandis qu’elle s’abreuvait de son sang. Les soubresauts de son corps refusant la perte de son fluide vital. Son envie de crier, alors qu’aucun son ne pouvait franchir ses lèvres. Des larmes qui coulaient sur son visage pendant qu’elle se délectait de sa vie. Son rire dément, ses humiliations, ses tortures.
Esclave, tel était son nom.

Bien des siècles plus tard, une jeune humaine, Camille, aussi torturée que lui, croisera son chemin. Seront-ils capables d’échapper à leur obscur destin ?

Lire la suite « Anamorphose, Invictus Tenebrae par Nathy »

Fantastique, Lectures "La tête dans les étoiles"

Whitechapel par Sarah Pinborough

whitechapel-497670

Editions Bragelonne

Collection L’Ombre de Bragelonne

359 pages

Paru en 2014

Quatrième de couv’ :

Londres, 1888. Lorsque des cadavres de femmes mutilés sont repêchés dans la Tamise, le médecin-légiste Thomas Bond comprend qu un second tueur sévit dans les rues de Whitechapel. Or cet assassin paraît plus inhumain que Jack l Éventreur lui-même. Pour lutter contre ses insomnies, le docteur Bond passe ses nuits dans les fumeries d opium. Chaque nuit, un inconnu en noir vient examiner les rêveurs perdus dans les brumes opiacées. Pourrait-il être la clé du chaos qui s est emparé de la capitale ?

Mon avis :

J’avais lu la trilogie des Contes du royaume de Sarah Pinborough il y a bien 2 ans maintenant, j’aime énormément les réécritures de contes, elle en avait fait un truc génial et très riche où des personnages incarnaient plusieurs contes à la fois qui s’imbriquaient les uns dans les autres (les contes, pas les personnages quoique ^^), c’est donc les yeux fermés que je me suis dirigée vers ce nouveau livre de l’auteure et…

Je suis…déception….

En lisant la quatrième je savais que Jack l’Eventreur n’était pas le sujet et qu’il s’agissait d’une enquête parallèle mais entre le titre du livre et le personnage principal, je pense que beaucoup trop de choses m’ont donné l’impression que je voulais du Jack au final et rien d’autre, je ne sais pas comment dire, voyons :

Le personnage principal, le Dr Thomas Bond, chirurgien et médecin légiste, s’occupe des cadavres de Jack et du nouveau Tueur de la Tamise qui sème des bout de corps un peu partout, aux médecins de reconstituer le puzzle. Sauf que ce personnage est également toxicomane, il va dans des fumeries d’opium et je pense que c’est ce fait n’a cessé de me donner des réminiscences du film « From Hell » avec Johnny Depp (que j’aime énormément, c’est l’un de mes préférés) et qui a tout gâché, je n’ai jamais réussi à entrer dans l’histoire, m’attacher aux personnages, je voulais du Jack quoi…

Sans compter que les inspecteurs sont secondaires au lieu d’être au premier plan et que c’est le médecin qui fait l’enquête avec un médium et un prêtre bizarre…mouais et encore rien qu’en disant ça je crois que je spoile un poil le public là ^^ même s’il y a du sens au final dans ce choix qui mène à la conclusion mais chut !

Par contre, le truc malsain qui provoque la terreur de Londres était une bonne idée, limite ça mériterait une autre histoire et en Europe de l’Est cette fois-ci, là où le mythe de l’Upir prend racine, je  serais très intéressée d’en apprendre plus. Et quand on est dans la tête des victimes c’est bien écrit aussi (tout le livre est bien écrit d’ailleurs, c’est juste que l’histoire est lente, mais lente …)

En bref, seul le dernier quart du bouquin m’a intéressé le reste trainant en longueur et les problèmes du Dr Bond étant par trop redondants, j’ai fini ma lecture soulagée dans le sens (ouf, c’est fini, mauvais signe donc). Je le revends si ça intéresse quelqu’un avant qu’il rejoigne la pile pour Momox ^^

Je vous laisse un lien d’une blogueuse qui a adoré pour avoir un autre avis parce qu’il est quand même pas mal noté sur Livraddict : Si on lisait

Ce livre compte pour le Challenge de la Littérature de l’imaginaire.

8760376

Bonne lecture !

Fantastique, Lectures "La tête dans les étoiles"

Ana l’Etoilée, T1 : L’Ours et la Colombe par Ophélie Bruneau

ana1

Editions du Chat Noir

Collection Féline

126 pages

Paru en février 2016

Quatrième de couv’ :

Ana Montañez au civil, Estrellada de mon nom de sorcière, je vis à Londres où j’exerce le beau métier de praticienne occulte.
Un contrat inattendu me tombe dessus alors que je voulais justement changer d’air : un dénommé Federico Ruiz, nouveau propriétaire d’une maison hantée à Madrid, fait appel à moi pour libérer le fantôme. Un client séduisant, le soleil de mon Espagne natale… Voilà la parenthèse dont j’avais besoin.
En théorie, je ne devrais pas court-circuiter ainsi les Sœurs de Diane, le cercle magique local ; encore moins sachant que ce sont elles, à l’origine, qui ont détecté mes pouvoirs. Pour un simple exorcisme, je peux me le permettre, je suppose. Qu’est-ce que je risque après tout ? Je connais mon métier. Mais les spectres madrilènes ont parfois la peau dure. Je crois que j’avais oublié à quel point.

Mon avis :

Difficile de chroniquer un roman aussi court sans trop en dire…en tout cas c’est le type de livre à privilégier quand on veut diminuer sa PAL rapidement, en quelques heures c’est terminé et même si c’est sympa, je n’en garderai pas un souvenir impérissable, j’ai d’ailleurs oublié le nom du gars, heureusement qu’il est écrit sur la quatrième ^^

Donc, on se retrouve avec une petite Ana, sorcière, qui pratique l’exorcisme. Sa mission : désenvoûter la maison de son nouveau client à Madrid, reçue en héritage. Les choses vont rapidement mal tourner en premier lieu, son commanditaire n’est pas ce qu’il prétend être et le fantôme est coriace, manquant de la tuer, à partir de là ça ira de mal en pis au point que le coven local aura vent de son trafic et Ana aura une bonne tape sur les doigts pour ne pas avoir demandé l’autorisation de travailler sur le territoire des sorcières madrilènes.

En bref, lecture rapide, bon style mais pas de réelle surprise, vu que c’est un tome 1 forcément c’est que la mission est une réussite ^^, sympathique histoire, je ne sais pas encore si je lirai la suite, à voir.

Ce livre compte pour le Challenge de la Littérature de l’imaginaire

8760376

Bonne lecture !

Fantasy, Lectures "La tête dans les étoiles"

L’Edit d’Alambrisa par Alix d’Angalie

couv-ledit-dalambrisa-v3

Editions du Monde Premier

E-book

Paru en 2013

Quatrième de couv’ :

À l’issue d’une ère de guerres sanglantes, les Hommes sont parvenus à développer une civilisation aussi pacifique que prolifique.

Tellur est un monde en Paix, un rêve devenu réalité au prix de sacrifices incommensurables… et grâce à l’Édit d’Alambrisa. 

Plus de trois-mille six-cent ans après la rédaction de l’Édit d’Alambrisa, Sicara Narki accède au prestigieux statut d’Apprentie et intègre le lieu de formation des Mages les plus puissants de Tellur, sous l’égide du plus mystérieux des professeurs.

Mais elle est loin de mener au Conservatoire la vie studieuse et sereine à laquelle elle a toujours aspiré. Une série de drames sans précédent vient perturber la Paix d’Alambrisa et très vite, l’Apprentissage de Sicara prend une tournure inattendue et dangereuse qui changera du tout au tout le cours de son existence…

… et peut-être même la civilisation de l’Édit tout entière.

 

Mon avis :

J’ai lu ce livre dans le cadre d’un appel à lecteurs lancé par la maison d’éditions relayé par Caroline (merci ma choupette), et ce fût une agréable lecture.

Je vais commencer par les « moins » mais ça va être rapide, je mets des guillemets car je pense que ce que j’ai deviné est uniquement le fait de mon habitude de la fantasy et que j’ai déjà croisé ce schéma avec la Trilogie du Magicien Noir de Trudi Canavan (mais attention c’est une histoire complètement différente hein), j’ai juste entrevu dès le chapitre 5 ou 6, quand les élèves prêtaient serment sur l’Edit LE truc qui allait créer un pépin de taille ^^ et aussi au fur et à mesure de l’apprentissage de Sicara et au vu de sa puissance, ce qui allait régler ledit truc mais voilà, pour le reste la surprise était là et j’ai passé un très bon moment (j’ai d’ailleurs failli avoir une crise cardiaque au début du dernier chapitre « oh non elle a pas fait ça ?!? » ^^).

On commence avec les classiques du genre de la fantasy : Sicara est orpheline, puissante et on découvre au fur et à mesure du récit qu’elle va changer le monde de l’Edit, bon rien de neuf ^^ mais tout est dans la façon de raconter et le style est bon, pas trop de descriptions juste ce qu’il faut pour visualiser le monde dans lequel évolue l’héroïne, ses aventures, la tension qui grimpe au fur et à mesure avec des attentats, des complots, les trahisons, un professeur mystérieux dont percer le secret va se révéler épineux mais lui ouvrir les yeux sur une partie de ses origines à elle. Heureusement, Sicara est bien entourée et j’ai adoré les jumeaux Den Helden très facétieux et la douceur d’Ether.

A part des coquilles par-ci par-là, la lecture a été fluide, on a un beau pavé entre les mains riche en rebondissement, plusieurs peuples à rencontrer et le mystère de la Cause qui a construit l’Edit. On peut dire que cette Cause est un élément qui pourrait figurer dans un roman dystopique ce qui est original et on pourrait penser que c’est assez manichéen vu ce que j’ai dit au début mais non, les personnages sont riches, le bien commun qui est la base de l’Edit peut rendre criminel pour ce qui sort de la norme établi et la peine de mort n’est pas loin, la Paix à tout prix n’est peut-être pas la solution ou en tout cas ne mérite certainement pas tous les sacrifices et c’est une jolie piste de réflexion.

En bref, je recommande à tous ceux qui veulent se lancer dans la fantasy même si c’est un bon gros pavé (sinon il est sorti en poche l’année suivante en 4 tomes), on y retrouve tout plein de chouettes aventures, on rit et on stresse. Pour ceux qui ont plus l’habitude du genre, même s’il n’y a pas grand chose de neuf on passe un très bon moment avec Sicara, c’est une expérience à tenter.

Merci aux Editions le Monde Premier pour l’envoi de ce livre numérique et à ma puce Caro pour avoir relayé l’info ^^

Ce livre compte pour le Challenge de la Littérature de l’imaginaire.

8760376

Bonne lecture !

Fantastique, Lectures "La tête dans les étoiles"

La louve de Brocéliande, T1 : Le lai de Bisclavret par Lia Vilorë

9782369761853-cov

Lune écarlate Editions

Collection Pleine Lune

E-book (dispo en papier)

4,99 €

Paru en avril 2016 pour le papier et mai 2016 en numérique

Quatrième de couv’ :

De nos jours en Bretagne, peu savent que la légendaire forêt de Brocéliande est le théâtre d’une guerre fratricide entre fées. Victime de fièvres inexplicables lors de la nouvelle et de la pleine lune, la lycéenne Hikira C. Bisclavret fait un jour la connaissance d’Éric Freinet. Un être ambigu qui la fascine et en qui elle trouve un ami inespéré. Éric et Hikira deviennent alors les cibles d’une marraine prête à tout pour les détruire. Une alliance est leur seul espoir de survie. Car découvrir la vérité derrière « Le lai du Bisclavret » ne sera pas sans payer le prix fort. Après tout, les Demoiselles sont aussi merveilleuses que terribles…

Mon avis :

Je vous avais déjà présenté un livre de l’auteure cet hiver Vampire d’une nuit de printemps qui m’avait bien plu même si le registre était totalement différent, teinté de légèreté et d’humour. Cette fois, c’est Lia Vilorë elle-même qui m’a contacté et proposé son nouveau roman basé sur l’univers des fées de Pierre Dubois, des contes et personnages de Brocéliande et des mythes bretons. Voyant l’âge de l’héroïne, 16 ans, je n’étais pas très chaude au départ mais après plus amples renseignements pris auprès de la petite dame (qui a été très enthousiaste pour défendre son livre ^^ j’en rigole encore lol), elle me l’a HYPER bien vendu notamment en me parlant de la psychologie des personnages, je fus donc bien rassurée et surtout très intriguée.

Alors alors, le bilan ?

C’est un roman assez sombre, les fées Seelies et Unseelies sont ennemies et les fées noires tentent de s’emparer de la Forêt de Brocéliande. Le lai de Bisclavret est un mythe du moyen-âge avec le premier loup-garou de France et la faute de sa femme qui après sa trahison fût punie ainsi que toute sa descendance à servir la famille Bisclavret. Carole Kerhervé est la descendante de cette félone et se trouve être la vassale d’Hikira, 16 ans, notre héroïne et accessoirement la Bête de Brielle, louve blanche les nuits de pleine lune dont le rôle est d’abattre les humains porteurs d’Unseelie.

On pourrait donc s’attendre à un récit très manichéen, les gentils héros qui font le bien d’un côté, les vilaines fées noires de l’autre…ah bah on en est loin hein ^^ et c’est ce qui m’a bien plu dans ce roman d’ailleurs… nos héros, Hikira et Eric Freinet, mystérieux docteur, ne sont pas du genre à « tortiller du cul 3 000 ans » avant de se débarrasser d’un obstacle (j’adore cette expression ^^). Hikira est une ado perturbée qui se retrouve manipulée par la personne en qui elle devrait avoir le plus confiance. Eric est le fameux « médecin scolaire » dont on entrevoit au fil du récit qu’il a eu l’habitude par le passé de faire des trucs pas très honnêtes mais dont on ne saura pas beaucoup plus, son aura de mystère ne sera pas percée dans ce tome.

D’autres personnages vont s’allier pour ou contre notre petite louve, une meute de jeunes paumés qui vont lui servir de cadre hors de sa belle forêt, des sorcières blanches, des déchets humains esclaves des Unseelies qui vont tenter de la tuer ou au moins de la pousser à commettre l’irréparable et une famille pas très saine (c’est le moins que l’on puisse dire).

J’ai adoré plonger dans ce récit qui est riche de mythologie bretonne et d’Histoire a contrario les évènements s’enchainent de façon trop facile ce qui pourrait rendre le tout un peu faible mais c’est justement utilisé par l’auteure qui le fait remarquer à Eric lors d’une scène bien glauque (« hum c’est trop pratique d’avoir tout à disposition, je me fais manipuler ^^ »). Et j’ai trouvé un peu lourd par moment tous ces adjectifs et synonymes pour éviter de faire des répétitions en parlant de Hikira et ses attributs.

En bref, à part un peu trop de facilité pour certains enchainements et quelques coquilles par-ci par-là, j’ai bien aimé ma lecture, des personnages bien travaillés, pas de manichéisme ce qui les rend beaucoup plus réalistes (oui je sais les loups-garous n’existent pas et les fées non plus, soyez pas rabat-joie j’aime bien rêver ^^). On se pose des questions sur le fameux Eric Freinet, qui est-il ? Et les questions de l’épilogue ouvrent sur le tome suivant et titillent la curiosité, un personnage qui jusque là était à peine esquissé va sûrement avoir une place d’importance.

Ce livre compte pour le Challenge de la Littérature de l’imaginaire.

8760376

Bonne lecture !

Fantastique, Fantasy, Lectures "La tête dans les étoiles"

Merveilles & Légendes des Dames de Brocéliande par Sandrine Gestin

couv-dames-Broceliande

Editions au bord des continents

158 pages

Paru en 2014

Présentation du livre :

On trouve dans ce « grimoire ancien » le récit des fées et des princesses qui ont nourri la légende arthurienne mais aussi les grands mythes du moyen-âge. Morgane, Guenièvre, Viviane ou encore Dahut et Mélusine, dévoilent, sous la plume de Sandrine Gestin, le secret de leur destinée.

Mon avis :

Dans ma découverte des contes et légendes, aujourd’hui je vous présente un livre absolument enchanteur tant dans ses illustrations à chaque page que dans la plume délicate de Sandrine Gestin.

Le fil rouge qui relie chaque conte est le cheminement d’une vieille femme amnésique qui erre dans la Nature. Elle rencontrera dryades, ondines, fées et autres mythiques créatures qui la guideront sur le chemin de sa mémoire en lui contant les histoires des illustres femmes qui ont joué sur son destin.

Bien que l’ouvrage conte principalement l’histoire des femmes, 3 hommes auront une place de choix à leurs côtés, car comment parler de Guenièvre sans évoquer Arthur et Lancelot ? Le triangle amoureux le plus mythique (le premier qui me parle de Twilight s’en prend une je préviens ^^). Comment aborder Viviane sans son Merlin ? Toutes ces histoires se mêlent pour faire recouvrer la mémoire à la plus puissante de ces femmes...

Enchantée je suis dès qu’il s’agit de la légende arthurienne, je ne m’en lasse pas. Je n’ai toujours pas lu le cycle du graal de Markale mais un jour… Un beau livre magnifique à avoir dans sa collection ^^

En bref, vous l’aurez compris, foncez les yeux fermés.

Ce livre compte pour le Challenge de la Littérature de l’imaginaire.

8760376

Bonne lecture !

Fantastique, Fantasy, Lectures "La tête dans les étoiles"

Merveilles & Légendes de Bretagne « Frissons et Facéties » par Xavier Husson

9782919089550

Editions Au bords des continents

171 pages

Paru en 2013

Présentation du livre :

Ce livre est constitué de 12 contes traditionnels revissés par Xavier Husson. Il est l’auteur par ailleurs de la vingtaine d’illustrations qui accompagnent les textes. Parmi ces derniers, on trouvera quelques incontournables (la Gigue des Korrigans, la Ville d’Ys, le roi March’) mais aussi quelques contes moins connus (le Hoper Noz).

Mon avis :

J’adore les contes et légendes de France comme du monde entier, cette collection reprend essentiellement les contes traditionnels de notre beau pays. Cependant, je n’avais pas fait attention à une chose, c’est que celui-ci est axé…jeunesse…mais pas grave, j’ai bien aimé apprendre les quelques termes de patois bretons (google fût mon ami) et une jolie balade dans ce beau livre illustré à chaque page par Xavier Husson.

Une belle introduction : un petit enfant qui brave l’interdit familial de grimper sur le tabouret et de toucher au beau livre installé sur le lutrin et qui, en ouvrant les pages du livre, respire l’herbe de l’oubli, comprendre que « plongés dans notre lecture nous oublions le temps qui passe » (belle image n’est-ce pas ?).

Comme l’ouvrage s’adresse à un jeune public chaque conte contient une morale : courage, protéger les plus fragiles, valeur travail vs l’oisiveté, ne pas être une bonne personne t’en cuira etc

En bref,  un bel ouvrage qui ravira les petits, de jolis contes comme des histoires plus sombres qui feront frissonner de peur nos petites têtes blondes. Mon bémol c’est l’image des femmes donnée aux enfants qui me fait grincer des dents : de 1/ elles sont peu présentes, de 2/ elles sont méchantes ou libertines.

Ce livre compte pour le Challenge de la Littérature de l’imaginaire.

8760376

Bonne lecture !