Anthologie, Fantastique, Fantasy, Lectures, Science Fiction

Âme ténébreuse, Coeur lumineux par Collectif

9791090627949-255x368

Editions du Chat noir

Collection Griffe sombre

297 pages

Paru en 2016

 

Quatrième de couv’ :

La romantic fantasy est une variation autour de la fantasy, à travers des histoires plus féminines et poétiques. Ce sous-genre est apparu grâce à de grandes dames de l’imaginaire pour qui le féminisme était une valeur importante, pour ne pas dire un combat.
Des écrivains d’aujourd’hui rendent hommage à ces auteurs d’hier, en redonnant vie à des héroïnes fortes et passionnées. Suivez-les sur les rivages d’Avalon, mais aussi dans nos rues familières ou vers des mondes encore inconnus… Embrassez les ténèbres pour renaître dans la lumière !

Mon avis :

Depuis le temps qu’il traine dans ma PAL celui-là, les lectures communes sont idéales pour sortir des recueils de nouvelles en attendant les copines :

  • Le gisant de granit par Valérie Simon : On revisite l’histoire de Merlin et Viviane dans un monde en pleine mutation entre la Déesse et le Christ, des souvenirs entremêlés à la fuite et un final qui m’a amusé « et toc ! » ^^
  • Les héritières d’Avalon par Hilda Alonso : On est clairement dans un hommage des Dames d’Avalon de M.Z. Bradley, toujours dans ce carrefour entre anciens rites et apparition de la chrétienté, la misogynie de cette nouvelle religion obligeant les prêtresses à user de magie.
  • Les cartes de Lily par Anne Laure : Variation autour de la figure de la Mère et de toute l’infinité du Féminin avec tirage de cartes d’oracle, une maternité dans la tragédie et un touchant final, un style très poétique.
  • Les soeurs de la Lune noire par Cécile Guillot : Un héritage familial avec une jeune femme en plein questionnement, sororité et wicca, des thèmes très chers à Cécile Guillot exploités dans sa trilogie Fille d’Hécate.
  • Du sang pour l’adagio par Lydie Blaizot : On quitte les sentiments pour l’ambition démesurée d’une jeune musicienne qui colle le frisson avec son obsession, un petit soupçon d’horreur fort plaisant.
  • L’Etincelle par Dennis Labbé : En route pour de la science-fiction cette fois avec la Capitaine Quelsya mutée sur Thêta de Centaure, une planète irradié avec une population qui a eu un lourd problème de fertilité avant de trouver la solution.
  • Retour à Gaïm’Hya par Lucie Chenu : Un peuple de guerrier enlève les femmes et les exploitent à vie, on parle d’Enchaînées et de Détachées pour celles qui ont réussi à s’enfuir, fin au goût d’inachevé.
  • Regarde ce qu’il y a dans sa tombe par Vincent Tassy : On reprend un peu le thème d’Effroyable porcelaine avec un soupçon de romance à la Roméo et Juliette mais le sacrifice ne sera pas celui qu’on croit et je me suis laissée embarquée pour cette nouvelle histoire toujours aussi émouvante.
  • Les Dames de Sirhaven par Sophie Dabat : Au milieu de la folie et de la violence masculine, l’alliance improbable de deux femmes pour amener s’affirmer dans cette noblesse patriarcale et consanguine.
  • La fille des Abjurées par Sara Doke : Le texte exploite les conséquences d’une éducation genrée par le biais matriarcal radical, très intéressant.

Les plumes qui fonctionnent à chaque fois :

Cécile Guillot, Vincent Tassy et Sophie Dabat sont des valeurs sûres que j’ai toujours plaisir à redécouvrir que ce soit dans un format long ou court.

Les plumes chouettes :

Lydie Blaizot m’a fait passer un bon moment avec cette musicienne possédée par une partition inconnue, elle perd la boule et je n’ai pas honte de dire que tout ce sang c’était bien sympa ^^. Anne Laure m’a beaucoup plus plu dans cette nouvelle autour du Féminin toute en sensibilité.

Les plumes découvertes ou redécouvertes :

Je suis certaine de n’avoir jamais lu Sara Doke et j’ai apprécié sa réflexion sur le genre. Par contre, je suis à peu près sûre d’avoir déjà lu une nouvelle au moins de Valérie Simon mais je ne sais plus dans quel recueil, très bon style également. J’ai bien envie de creuser la question avec un roman de chacune à l’occasion.

En bref, du bon et du moins bon, les autres nouvelles sont sans plus ou pour celles de science-fiction je suis passée à côté et elles me laissent un goût d’inachevé. Dans l’ensemble ce fut une très bonne découverte.

Bonne lecture !

6 réflexions au sujet de “Âme ténébreuse, Coeur lumineux par Collectif”

  1. Je l’ai vu celui-ci aux Grésimaginaires mais comme j’avais déjà eu la main lourde sur les publications du Chat noir, je me suis dite que ce sera une prochaine fois! Moi aussi, j’ai adoré Effroyable porcelaine de Vincent Tassy. L’auteur est d’ailleurs absolument adorable.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s