Fantasy, Lectures "La tête dans les étoiles"

Les Secrets du Premier coffre par Fabien Cerutti

C1-Les-secrest-du-premier-coffre-731x1024

Editions Mnémos

344 pages

Paru en juin 2020

Quatrième de couv’ :

Terre, début du XXIe siècle. Un signal musical d’origine inconnue a été capté par une station de scientifiques. Commanditée par les Jésuites, une mission dirigée par le jeune Emilio Sandoz, tout à la fois prêtre et linguiste de haut niveau, part dans l’espace à la recherche des extraterrestres.
Tous se préparent à affronter la mort et la solitude, mais la catastrophe qui les attend va bien au-delà de ce qu’ils redoutaient. Rome, 2059. Enfin de retour sur Terre, Emilio Sandoz — unique survivant de l’expédition — est traduit devant un tribunal chargé de sonder son âme et de le punir pour les horribles crimes dont on l’accuse. Cet homme, transformé par son expérience, aurait-il été abandonné par Dieu ?

Mon avis :

Merci à Estelle des Editions Mnémos pour l’envoi de ce service presse.

  • Ouverture de l’enveloppe :

Mais qu’il est beauuuuu, en hard back avec un lettrage doré et une reliure en toile, ça fait très livre ancien, j’aime beaucoup. Les secrets du Premier coffre est un recueil de 6 nouvelles que je vous présente comme à mon habitude, il est astucieusement présenté comme compilé par l’un des personnages de la série principale, Elisabeth Hardy :

  • Recueil de nouvelles :

1- Légende du premier monde : Cette histoire est racontée par Mendorallen Ilbarimen sur ses origines, notamment sur son grand-père Dwerkin, trouvé abandonné dans un jardin et recueilli par un couple stérile. De caractère impétueux, Dwerkin va froisser quelques égos mais par chance l’ancien Grand maître des Créatures impériales veut profiter de ses compétences dans la magie des plantes pour reconquérir son titre. Avec son jeune collègue, ils vont user de biotechnologie pour permettre à sa création, une Iëlfelanin, de dépasser les quelques semaines d’existence, Dwerkin doit trouver le secret pour que la créature végétale ait une espérance de vie proche de l’humain et autre ambition, que cette création soit fertile.

2- Ineffabilis amor : Cette novella est séparée en plusieurs chapitres. On commence en 1180 avec le jeune moine Lotario, 19 ans, qui rencontre une jeune satyre, Suliane Rize-Line au sein du monastère. La faune a pour mission d’empêcher l’extension du monastère pour protéger les terres des peuples de la Source mais son intervention tourne au drame, Lotario la protège et là démarre une ascension fulgurante pour le jeune homme dans les ordres, jusqu’au trône pontifical, sous le nom de pape Innocent III. Les présages avaient annoncé que le jeune Lotario tenait l’avenir des peuples non humains entre ses mains, mais entre l’amour et la haine, il n’y a qu’un pas, aisé à franchir. Découvrez ce qui a déclenché l’Inquisition et les Croisades noires.

3- Le Crépuscule et l’aube : Nous sommes en 1263 dans le Comté de Tonnerre, 50 ans après le début des Croisades noires, sur les terres du Duc de Bourgogne du nom de Kosigan. Le maître ingénieur Falco Matteoti a créé un automate, pour le mettre en marche il a besoin d’un artéfact, amené par la dernière des fays, Nelisse, émerveillée par cette création. Malheureusement, l’ingénieur a des problèmes d’argent, Castagne venait extorquer l’argent à Falco quand la fay est arrivée, ils l’ont maitrisé grâce à la magie et la surprise mais dans la nuit, un autre homme, Hermeuric de Saint-Josse, pratiquant les rituels noirs, a également un artéfact à reprendre et approche sera une catastrophe. Fabien Cerutti nous offre un récit choral haletant.

4- Fille-de-Joute : Ah, notre bâtard d’amour dans ses débuts. Nous sommes 50 ans après les précédents évènements, en Italie. C’est un compagnon de Kosigan, Kerth Killarden, qui raconte l’histoire avec un vocabulaire de soudard. Ils sont 3 à avoir réchappé de la défaite de l’armée de Sienne face au Florentins, mais pour retourner dans leurs pénates, il va falloir repasser les lignes de l’ennemi, il va falloir faire preuve de ruse. Dans la manoeuvre il rencontre de manière cocasse Dante Alighieri qui se joint à eux et lors du premier tournoi, ils rencontrent un chevalier peu commun, appelé Di Mascio, qui va embaucher notre Bâtard pour remporter le Grand Tournoi de Florence. On apprend comment Pierre Cordwain de Kosigan s’est fait connaître, a obtenu l’argent qui lui a permis par la suite de créer sa compagnie de mercenaires et qu’il était déjà sacrément rompu aux jeux d’intrigues et de politique. Un pur plaisir.

5- Jehan de Mandeville : Nous sommes en 1351, Jehan de Mandeville est mandaté auprès de la Comtesse de Champagne par Kosigan, il se met à son service pour aller en Orient pour trouver les elfes de Jade, dans son périple il lui est demandé également d’aller au devant des peuples de la Source rencontrés sur le chemin pour les informer d’un projet secret. De la Champagne à l’Extrême-Orient sur les terres des Khans en passant par Bagdad et Samarkand, Jehan nous confiera ses aventures à l’aide d’extraits de journaux de voyage entremêlés à une narration externe. J’ai aimé le petit côté SF de cette nouvelle qui me rappelle un peu la destination du roman que j’avais lu juste avant, Le Moineau de Dieu (ne cherchez pas la chronique, elle viendra après celle-là ^^).

6- Les jeux de la Cour et du hasard : Cette nouvelle nous est présentée sous la forme d’une pièce de théâtre mettant en scène notre Bâtard d’amour dans la Cour du roi Edward III en Angleterre. Il est engagé par la Baronne Rowina de Penwortham, dont l’époux est mort en traitre, pour l’aider à séduire le vieux Duc Brynmor de Lancaster. Problème, la princesse Myrgraine a également des vues sur le vieux débris pour échapper à un mariage avec un mioche des Flandres qui lui fait froid dans le dos. On retrouve également avec plaisir quelques membres de la clique de mercenaires de notre Bâtard, Dùn et Edric de Gray.

En bref, quel plaisir, mais quel PLAISIR de retrouver notre Bâtard d’amour et son univers. Dans ce recueil on a plusieurs aperçus sur la genèse du monde du Bâtard de Kosigan, comment on en est arrivé à un génocide quasi complet des créatures de la Source, ce qui s’est passé avec les chrétiens et bien sûr, vous avez dû remarquer que je suis emballée par-dessus tout par les deux nouvelles où notre héros à la vedette. Dans sa préface, Elisabeth Hardy annonce que 3 coffres ont été sauvés des flammes dans la bibliothèque du château de Maulnes, on peut donc s’attendre à deux autres recueils, peut-être après 2 autres aventures du Bâtard ??? Youpi

D’autres avis chez : DionysosCelindanaeDupBoudicca, Le Chroniqueur.

Bonne lecture !

10 réflexions au sujet de “Les Secrets du Premier coffre par Fabien Cerutti”

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s