Fantastique, Lectures "La tête dans les étoiles"

Eliott et la bibliothèque fabuleuse par Pascaline Nolot

th-2

Editions Rageot

160 pages

Paru le 24 avril 2019

 

Quatrième de couv’ :

Pour échapper à la terrible Charlie de l’école, Éliott se cache à la bibliothèque. Il ouvre un bon livre et s’endort ! À son réveil, la bibliothèque s’est métamorphosée. Une organisation secrète, l’armée des rats mécaniques, pousse des chariots de livres malades dans les travées sous les ordres d’un chat autoritaire. Mais le voilà accusé d’espionnage ! Pour ne pas voir sa mémoire effacée, il accepte d’effectuer des missions aussi dangereuses que palpitantes : archiver le Capharnaüm, sauver des personnages abandonnés par leurs auteurs, chasser le Gloutomot…

Mon avis :

Merci à Pascaline, l’autrice, pour sa confiance et cette nouvelle aventure lue avec plaisir :

  • L’intrigue :

Eliott est un jeune garçon passionné par la lecture, c’est d’ailleurs son refuge car sa vie est devenue un enfer à l’école, Charlie le persécute et se trouve être très ingénieuse pour trouver les pires crasses possibles à la récré. Lors d’une énième sortie de l’école au pas de course pour échapper à ses poursuivants, Eliott se réfugie à la bibliothèque dans une petite salle isolée le temps que ses persécuteurs se lassent, lové dans les coussins avec un bon livre, Eliott…s’endort. Son réveil est des plus étranges, un chat noir avec une étoile blanche sur un oeil lui parle, il est en état d’arrestation, ficelé et emmené par une horde de rats mécaniques, Eliott est arrêté par la BRB, Brigade des Rats de bibliothèque. Pour avoir surpris l’existence de cette organisation secrète, Maaaow le condamne à l’effacement de sa mémoire mais cette peine se trouve muer après concertation en trois missions à accomplir pour la BRB au grand soulagement d’Eliott.

  • Modernité toujours :

Ce que j’apprécie chez Pascaline Nolot, c’est ses personnages toujours bien traités de manière très moderne. Dans ses 2 premiers romans Les Larmes de l’Araignée et Les Orphelins du sommeil, les bandes d’amis étaient mixtes et les personnages se sortaient de leurs aventures avec des compétences complémentaires sans qu’il n’y ait jamais de chef de bande avec ses faire-valoir obéissants, chacun avait un rôle et tout roulait de manière naturelle.

Pour cette fois, le sujet traité est celui du harcèlement scolaire, et la Nolot-touch c’est que ce n’est pas un énième garçon plus costaud et grand que les autres, un tantinet bas du front (pour ne pas dire pire ^^), non, la harceleuse est une fille type petite fille modèle qui fait de la danse classique, chouchoute de la maîtresse, tellement insoupçonnable avec son apparence de poupée…Donner le rôle de méchant à un petit tyran en jupon est plutôt rare (du moins du haut de ma trentaine qui ne lis que très rarement du jeunesse, j’imagine qu’avec le XXIè les choses ont un peu changé j’espère ^^).

Lors de ses missions, Eliott va se trouver avec un livre magique qui le nargue pour lui échapper in extremis à chaque fois, l’Indispensable guide de survie du souffre-douleur, il en est sûr ce guide lui donnera la solution pour que cesse l’enfer avec Charlie, sa harceleuse. Ses efforts finiront récompensées…mais pas du tout comme il le pensait, Eliott passera par des phases d’espoir, de deuil, de colère et de défaitisme mais ce qu’il a découvert dans ce livre pourrait tout de même être le premier pas vers l’espoir…L’union fait la force.

Ce livre est parsemé de jeux de mots autour du livre c’est vraiment amusant et si l’enfant est un lecteur je pense que cette touche sera également très appréciée. Et ce chat, si ces boules de poil pouvaient parler ils serait sûrement comme Maaaow, hautains à souhait mais tout de même attachants ^^

En bref, à nouveau, je me révèle totalement séduite par ce livre jeunesse, j’ai ri avec Basile le fantôme complètement loufoque ou les rats mécaniques qui se comportent comme des enfants devant un spectacle lors du procès par exemple. J’ai eu de la peine pour Eliott avant d’avoir comme lui une bouffée d’espoir face à cet avenir qui commence à s’éclaircir. Le message surtout est important et c’est bel et bien le premier pas vers la délivrance, ce livre touche juste, il ne donne pas de recette magique mais pointera LA solution pertinente qui aiguillera l’enfant victime de harcèlement et c’est bien ce qui est important. 

D’autres avis chez : Gilwen.

Bonne lecture !

8 réflexions au sujet de “Eliott et la bibliothèque fabuleuse par Pascaline Nolot”

  1. J’ai beaucoup aimé les deux premiers romans jeunesse de Pascaline Nolot. Elle a l’art de mettre beaucoup de profondeur dans ses romans jeunesse. Ce sont des lectures très appréciables que je n’hésiterai pas à conseiller à des enfants.

    Aimé par 1 personne

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s