Fantasy, Lectures "La tête dans les étoiles"

Que passe l’hiver par David Bry

004779120

Editions de l’Homme sans nom

Ebook

Paru en 2017

 

Quatrième de couv’ :

Stig vient d’avoir vingt ans, l’âge de porter une épée et de se rendre – enfin ! – sur le Wegg, l’étrange montagne où réside son souverain, le roi de la Clairière. Mais son premier solstice d’hiver ne se déroule pas comme il l’avait imaginé. À peine le jeune seigneur est-il arrivé que la mort répond aux augures néfastes et que les fils enchevêtrés du destin tissent un avenir que personne, ni homme ni dieu, semble pouvoir prédire. Menacé sans qu’il en comprenne la raison, Stig aura fort à faire pour découvrir ce qui se trame dans l’ombre des festivités, protéger ceux qu’il aime… et même survivre. Y parviendra-t-il ? À la croisée de l’ode initiatique et du huis-clos, Que passe l’hiver raconte le destin d’un jeune homme au pied bot et d’un roi aux longs bois de cerf, pris dans le maelström d’un monde qui se meurt, peut-être…

 

Mon avis :

Il y a ceux qui aiment lire selon les saisons et ceux comme moi qui ont l’esprit de contradiction chevillé au corps et qui aiment lire les bouquins remplis de neige et de blizzard…le cul bien calé dans le transat ^^, c’est parti pour la présentation de Que passe l’hiver :

A l’origine de ce monde, les dieux appelés Ordrains, étaient 5. 4 d’entre eux ont chacun créé une race d’Hommes et le 5ème, appelé Roi de l’hiver, garde la Clairière où tous les clans se réunissent à chaque solstice d’hiver pour renouveler leur allégeance. Les clans se composent des Oren qui ont le don de deviner la destinée des individus (voyants), les Feyren qui sont des changeurs de forme (métamorphes), les Lugen qui pactisent avec les esprits (magiciens) et les Dewe qui marchent dans les ombres (téléportation). On se rend rapidement compte que les clans ne se mélangent pas habituellement entre eux et il règne une certaine compétition en vue de la quête de l’âme de la Clairière qui a lieu le dernier jour et permettra au vainqueur d’être le premier à renouveler son allégeance à Cudwich le Roi de l’hiver, c’est un immense honneur….mais cette année est différente.

Stig est notre jeune héros. A 20 ans, âge qui fait de lui un homme, il participe pour la première fois à ce grand rassemblement ce qui le rend hyper excité, malgré un incident de cheval, rien n’entache son bonheur et il se révèlera très impressionné par le Wegg mais cette première soirée tournera court avec la mort du seigneur Conrad Dewe. Tout le monde dit qu’il s’est étouffé mais Stig qui le regardait à ce moment-là est loin d’être persuadé de l’accident surtout que la prophétesse de son clan l’avait prévenu des mauvais augures. Les morts vont s’enchaîner et avec l’aide de ses nouveaux amis il va tenter de trouver ce qu’il se passe dans la Clairière. Une véritable course contre la montre s’engage entre tentatives de meurtre sur Stig et l’enquête qu’il mène à l’aide de son groupe d’amis, leurs soupçons se tournent rapidement vers Theudeusinde Lugen qui avait l’air étrangement satisfaite à la mort de Conrad mais Stig va rapidement se rendre compte que les choses sont bien plus complexes que ça.

J’ai lu ce livre assez rapidement, ce huis-clos nous emporte mené par un style très agréable malgré des chapitres longs. Un héros handicapé par son pied bot, orphelin de mère et méprisé par son père pour son infirmité, il a construit avec son frère ainé une relation très forte même s’il avoue l’avoir envié plus jeune. L’auteur a été franchement sadique avec son héros et ne lui a rien épargné, une véritable tragédie se déroule sous nos yeux sans qu’on ne puisse rien y faire à part avoir nos petits coeurs meurtris pour Stig.

En bref, une belle lecture, un premier essai transformé avec cet auteur, j’ai regardé vite fait sa bibliographie, Contes désenchantés à l’air pas mal mais les Editions Lokomodo n’existent plus j’espère donc qu’il sera réédité ou qu’un nouveau roman va voir le jour, les autres livres de fantasy me paraissant plus classiques.

Bonne lecture !

10 réflexions au sujet de “Que passe l’hiver par David Bry”

  1. J’ai beaucoup aimé ce livre aussi 🙂 Je n’ai pas encore lu d’ autres livres de l’auteur non plus, mais il va bientôt sortir « Le garçon et la ville qui ne souriait plus », rien que le titre me donne bien envie 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. C’est bien de prendre le contre-pied des saisons, il faudrait que j’essaie à l’occasion, j’ai plutôt tendance à faire l’inverse 😉
    Je l’avais déjà « wishée » ! Voilà que tu renforces cette tentation, merci 🙂

    Aimé par 1 personne

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s