Fantastique, Lectures

Apparition de Graham Masterton

pocket09117-1994

Editions Pocket

368 pages

Paru en 1992

 

Quatrième de couv’ :

Chargé de restaurer une vieille demeure victorienne, David Williams y est confronté à d’étranges phénomènes : bruits mystérieux, lueurs inexplicables et surtout la présence de Brown Jenkin, un rat d’une taille monstrueuse qui rôde dans le grenier. Il apprend bientôt que la maison était au siècle dernier un orphelinat, et que tous les enfants y sont morts en l’espace de deux semaines. Épidémie ? Ou bien les petits pensionnaires ont-ils été enlevés et tués au cours d’un rituel abominable ? Explorant le grenier, il découvre que celui-ci est en fait une porte sur le temps, qui permet de revenir en 1886, date à laquelle les Grands Anciens firent une première tentative pour reprendre le contrôle de notre planète. Une seconde offensive se prépare…

Mon avis :

Je voulais me faire ce livre pour Halloween mais le temps était contre moi (y a vraiment pas moyen de le maitriser ce machin ???) :

On démarre l’histoire avec un trentenaire fraichement célibataire, papa solo d’un petit garçon de 7 ans, Danny, sa femme l’ayant largué pour un Raymond plus fun que son trop calme mari. L’ayant très mal pris il a largué son boulot, sa ville et vient à Bonchurch pour rénover une vieille baraque histoire de renflouer ses caisses. Problème, la vieille demeure, ancien orphelinat, appelée Fortyfoot House, est pleine de bruits et de lumières dans le grenier qui le font gravement flipper. Malgré cela, il va rester car il a déjà tapé dans l’avance des agents immobiliers pour la rénovation et n’a pas les moyens de procéder à un remboursement. Liz est une jeune paumée qui cherchait en squat et voilà nos 3 larrons dans la maison des horreurs.

Lovecraft est à l’honneur, ce livre est apparemment un hommage et il y est directement fait référence (mais j’ai trop de mal avec le style de cet écrivain donc je ne peux pas dire si c’est une référence à ce fameux Ctulhu ou autre). Je voulais frissonner mais….je me suis plus ennuyée, pas assez cohérent à mon goût, limite le mec cherche les emmerdes et a bien du mal à les trouver, bref, c’est long, très long à se mettre en place même si la fin est plus punchy mais j’ai déjà oublié…ah non c’est bon je me souviens comment ça se termine.

David, notre papa, se rend compte que la maison est façonnée bizarrement, surtout son toit qui a des angles franchement bizarres. Il est question de voyage dans le temps, de meurtres d’enfants et de possession, ça promettait du lourd mais bof, impossible de comprendre pourquoi le mec reste dans la baraque, pire y laisse son petit garçon même une fois qu’il a compris quel monstre y régnait et qu’il pouvait enlever son gosse à tout moment, rien que ça, je voyais le truc venir gros comme une maison ce qui m’a enlevé tout stress recherché dans ce genre de lecture, pas anxieuse pour deux sous, flop total...

En bref, pour avoir lu deux autres livres de l’auteur dans le style manoir hanté je ne peux que vous diriger vers ceux qui m’ont filé les pétoches et que j’ai adoré : Walhalla (que j’ai lu 2 fois et que je trouve être du Shining en mieux mais c’est un avis personnel) et Démences (pour ce dernier il est question d’un asile désaffecté, de fous ayant disparu mystérieusement et de magie noire bouhouhou) ^^. Faut que je me fasse un marathon Graham Masterton pour novembre prochain (octobre est le mois de l’imaginaire donc bon). Vous l’aurez compris, Apparition, Next.

Bonne lecture !

9 réflexions au sujet de “Apparition de Graham Masterton”

  1. Ah, tu sais comme je l’attendais cette chronique 😉 Bon, finalement je passerai mon chemin sur ce coup-là, dommage ! Mais je pointe quand même « Walhalla » sur ma carte des lieux hantés à visiter, c’est ma came ^_^
    Tu sais déjà quel sera ton prochain Masterton ?
    Je n’en ai jamais lu, mais j’avais entendu du bien du « Portrait du mal ».
    😘

    Aimé par 1 personne

    1. Portrait du mal ne m’a pas laissé de souvenirs après lecture donc bon…je recommande ceux que j’ai cité dans le billet + Rituel de chair et Katie Maguire
      Dans ma liseuse j’ai Descendance et Wendigo en attente
      Bisous

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s