Fantastique, Lectures "La tête dans les étoiles"

Felicity Atcock, T6 : Les anges voient rouge par Sophie Jomain

51PucfiWM1L._SX321_BO1,204,203,200_

Editions Rebelle

Collection Lipstick

300 pages

Sorti en 2017

 

Quatrième de couv’ :

Je n’ai jamais été une grenouille de bénitier, mais je me souviens très bien des grandes lignes de la religion qui affirment que Dieu est omnipotent, omniscient, omniprésent et… immense. Sauf qu’à en croire l’individu petit, chauve et rabougri qui se tient devant moi, il doit y avoir erreur sur la marchandise.

Dans le cas contraire, si ce type est bel et bien le Tout-Puissant comme il le prétend, il va apprendre de quel bois je me chauffe.

Même affronter l’enfer ne me fait pas peur. On n’avait qu’à pas m’enlever l’homme que j’aime.

Mon avis :

Et une série de terminée, une, chaud devant :

La fin du T5 m’avait encore une fois laissée sur les fesses et j’attendais avec impatience la suite qui était également le dernier tome de la saga. Même si au début je me suis dit « purée c’est quand même trop facile tout ça » les évènements sont finalement remis à plus tard pour mieux recommencer comme quoi le destin, on ne fait pas ce qu’on en veut. La petite Felicity va donner de sa personne pour sauver une âme et elle est obligée de forcer la dose, on en a mal pour elle la pauvre, elle va morfler. Alors quand surviennent quelques révélations, la moutarde monte autant à notre nez qu’à celui de l’héroïne, Dieu et ses anges, quelle bande de salopards quand même.

Les personnages sont égaux à eux-mêmes, le petit Adam fait carrément flipper sa mémé à 3 mois il promet. Il y a des personnages du spin-off Les anges ont la mort aux trousses qui apparaissent mais si comme moi vous ne l’avez pas lu, pas de panique, un petit topo est fait pour ne pas se perdre et une petite explication du pourquoi Felicity ne se souvient de rien est faite ce qui permet d’en être au même point que l’héroïne ce qui est appréciable.

Même si j’aimais bien Felicity je suis tout de même contente que la série ne traine pas en longueur comme tant d’autres, il faut savoir s’arrêter et comme j’étais Team Untel je suis servie ^^ Les différentes facettes du Diable sont intéressantes et le fait que les 10 commandements de Felicity lui parviennent sur une tablette numérique était marrant (faut bien vivre avec son temps ^^).

En bref, une fin comme je le souhaitais même si j’ai ressenti comme un coup de mou pour ce tome. Il y a une mini ouverture à la fin mais qui ne concerne pas Felicity, pour elle les ennuis sont finis, ouf.

Bonne lecture !

4 réflexions au sujet de “Felicity Atcock, T6 : Les anges voient rouge par Sophie Jomain”

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s