Fantastique, Lectures "La tête dans les étoiles"

Les Chroniques de Dani Mega O’Malley, T3 : Fièvre Née par Karen M. Moning

Fievre-Nee

Editions J’ai Lu

447 pages

Paru en 2017

 

Quatrième de couv’ :

« Elle-Qui-Vint-d’Abord n’était pas plus éternelle que les soleils, les lunes et les étoiles, aussi donna-t-elle le Chant pour les temps de grande nécessité. Elle mit en garde son Élue de ne jamais perdre la mélodie, car il faudrait de nouveau la retrouver dans tous les plus lointains de toutes les galaxies. Bien sûr, elle fut perdue. Avec le temps, tout se perd. »
Depuis la chute des murs, la Terre meurt à petit feu.
Seul le Chant-qui-Forme, une mélodie dangereuse à la source de toute vie depuis longtemps oubliée, pourrait sauver la planète. Mais ceux qui recherchent cette musique mythique devront composer avec leurs propres blessures et leurs ennemis…

Lire la suite « Les Chroniques de Dani Mega O’Malley, T3 : Fièvre Née par Karen M. Moning »

Fantasy, Lectures "La tête dans les étoiles"

Les Chroniques de Dani Mega O’Malley – 2 : Burned par K. M. Moning

12295310

Editions J’ai lu

540 pages

Paru en février 2016

Quatrième de couv’ :

Ce soir, j’ai peut-être vaincu l’un des pires Unseelies de tous les temps, mais le silence et la désolation qui règnent dans ce qui était autrefois le coeur de Temple Bar me donnent le cafard. Je veux retrouver mon Dublin. Je veux que cette foutue glace disparaisse. Alors que je viens de faire halte, maussade, l’extrémité d’un objet dur et pointu se pose soudain dans mon dos. – Lâche ton épée, Dani, dit Mac derrière moi.

Mon avis :

Purée que je l’ai attendu longtemps ce tome, et purée que cette fin est frustrante comme d’habitude, je veux la suite maintenant et pas dans près de 2 ans encore… Par contre, le choix de changer de nom de série en cours de route vient de montrer ses limites, Mac a parlé tout le long de ce tome (on comprend pourquoi mais de toute façon la maison d’édition aurait dû poursuivre avec Fièvre comme la version anglophone plutôt que de diviser par Chroniques de…).

Je retrouve avec plaisir MacKayla. Le moment où le livre se décide enfin à lui venir en aide a été ma partie préférée. Le début est longuet et l’action démarre à partir de ce moment. Depuis le tome précédent, la réalité a cédé la place à un monde post-apocalyptique dans un Dublin dévasté en pleine reconstruction (la trame de notre monde connu est en train de se déliter, la fin est proche), Mac et Dani partent en sauvetage (mission suicide ?) avec une équipe de choc pour secourir un des Keltar.

Pour ceux qui ne connaissent pas cette série (qui démarre avec les 5 premiers tomes des Chroniques de MacKayla Lane), on y trouve de la tension sexuelle avec le dangereux et magnétique Barrons, des faës de la cours de Lumière (Seelies) et de la cours des ténèbres (Unseelies), de l’action et de la violence, de l’humour sous forme de sales piques bien senties comme j’adore, des héroïnes (Mac et Dani) forcées de s’adapter au monde en mutation entourées de testostérone sous les formes les plus alléchantes possibles ;-). De la magie et des armes de tous types, amis/ennemis dont la barrière est très floue. Des fins frustrantes à chaque tome, c’est vraiment dur 😦

Bon, ben y a plus qu’à attendre le T8 de la saga pff….

Bonne lecture