Fantasy, Lectures "La tête dans les étoiles"

Les Sentiers des astres, T1 : Manesh par Stefan Platteau

Manesh

Editions Les Moutons électriques

Collection La bibliothèque voltaïque

Audible

Lu par Matthieu Dahan

Paru en 2014

 

Quatrième de couv’ :

Quelque part dans la nordique forêt du Vyanthryr, les gabarres du capitaine Rana remontent le fleuve vers les sources sacrées où réside le Roi-diseur, l’oracle dont le savoir pourrait inverser le cours de la guerre civile. À bord, une poignée de guerriers prêts à tout pour sauver leur patrie. Mais qui, parmi eux, connaît vraiment le dessein du capitaine ? Même le Barde, son homme de confiance, n’a pas exploré tous les replis de son âme. Et lorsque les bateliers recueillent un moribond qui dérive au fil de l’eau, à des milles et des milles de toute civilisation, de nouvelles questions surgissent. Qui est Le Bâtard ? Que faisait-il dans la forêt ? Est-il un danger potentiel, ou au contraire le formidable allié qui pourrait sauver l’expédition de l’anéantissement pur et simple ?

Mon avis :

J’ai longtemps entendu parler de ce livre et toujours en bien, bien que je l’avais en numérique depuis…heu…quelques temps, c’est la version audio qui m’a fait enfin sortir ce livre de ma PAL, un petit bijou :

  • L’intrigue :

Dans un royaume en proie à la guerre civile, 2 gabarres remontent le fleuve vers le Nord pour trouver de l’aide auprès du Roi-Diseur, un oracle immortel difficile à trouver. A bord de ces bateaux, des guerriers triés sur le volet sous la conduite du Capitaine Rana et de son second le Barde, Fintan Calafin, s’y trouvent également une étrange femme que tous appellent la Courtisane avec sa petite fille Cunti âgée de 7 ans, Fintan ne sait qui elles sont mais n’osent le demander au Capitaine. Un jour, ils repêchent dans le fleuve un homme aux jambes brisées aux portes de la mort, Fintan est chargé par Rana d’interroger l’homme dès qu’il sera sorti de sa torpeur, en ces temps troublés il lui faut impérativement une réponse, ami ou ennemi ?

  • Les personnages :

Des hommes…

Fintan Calafin en tant que narrateur nous fait découvrir ses compagnons d’armes au fur et à mesure de la traversée du fleuve, ce qui les a tous amené à cet instant. Sa fonction de Barde lui permet de manipuler une certaine magie qui pourra les sauver quand ils seront poursuivis par d’effroyables créatures (bonjour le stress ^^) ou pour faire parler un homme qui ne cesse de se défiler. Manesh en nous racontant son histoire nous présente les créatures féériques dont il partage le sang, leur façon d’interagir ou non avec les humains, son mal solaire qui manque de le tuer plus d’une fois. Au détour d’une conversation on découvre qui est Shakti, on comprend que les titres des romans sont des personnages et donc autant d’histoires à découvrir dans le futur.

Et des dieux…

La mythologie est très présente dans ce roman, les dieux vivent parmi les humains et n’hésitent pas à provoquer des troubles, le Porcher et sa harde ainsi que l’Errant sont les Antiques que nous croisons dans le premier tome. Pour féconder les femmes, l’Errant a divers techniques car en tant que géant on voit mal comment il pourrait prendre une humaine, il pourrait donc réduire sa taille ou on apprend aussi qu’il pourrait possiblement prendre la forme d’une pluie d’or ce qui me fait penser à Zeus personnellement. En tout cas les êtres solaires et lunaires sont ennemis mais en tant qu’humain il ne fait pas bon les croiser tout court.

  • La narration :

Ce roman est composé de deux histoires entremêlées. D’abord le Dit de Fintan Calafin, le Barde, qui relate façon journal de bord, chaque jour passé et les divers incidents de la traversée du fleuve vers le Nord, s’y mêle ses interrogations sur l’avenir et sur ce passager tombé du ciel à l’histoire merveilleuse mais troublante car il sent que l’homme se défile pour ne pas dévoiler son secret trop vite. Ensuite l’histoire du Bâtard, Manesh, qui dévoile son ascendance et revient sur son enfance et adolescence puis les péripéties qui l’ont mené dans ce triste état.

Que dire du narrateur lui même qui nous conte cette histoire à part ENCORE ! Pour les livres de Jaworski j’étais en extase avec Jean-Christophe Lebert à la narration et je viens donc de découvrir un nouveau narrateur qui lui arrive pleinement à la cheville, Matthieu Dahan est en parfaite résonance avec le texte de Stéfan Platteau, il nous fait vivre l’histoire pleinement.

En bref, ben j’ai enchainé avec Shakti quoi ^^

D’autres avis chez : Boudicca, BlackwolfCarolivreXapurMeliDupCelindanae,

Bonne lectures !

16 réflexions au sujet de “Les Sentiers des astres, T1 : Manesh par Stefan Platteau”

  1. « En bref, ben j’ai enchainé avec Shakti quoi ^^ »

    TOUT EST DIT ! 😀 Je l’ai en poche dans ma bibliothèque, j’attends le bon moment pour l’en sortir mais quand ce sera le cas, sûr que je passerai un bon moment ! Hâte d’y être 🙂 !

    Aimé par 1 personne

  2. C’est vrai que le talent du narrateur est super important dans une découverte audio !
    Ce titre est dans ma PàL numérique depuis… heu… quelques temps également 😉 Tu me donnes très envie de franchir le pas, merci !

    Aimé par 1 personne

Répondre à Elhyandra Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s