Lectures "La tête dans les étoiles", Science Fiction

Morts par Philippe Tessier

9791097270353_1_75

Editions Leha

Ebook

Paru en 2019

 

Quatrième de couv’ :

Alors qu’il venait de mourir, Joseph se réveilla… Imaginez son étonnement en reprenant conscience sous le regard passablement vide de squelettes aux orbites creuses l’invitant à les suivre. C’est le début d’une aventure improbable où il est question de trépas, d’ossements et de poussière… beaucoup de poussière. Joseph est confronté à des questions existentielles dont la plus ardue est certainement de savoir s’il est vivant ou mort.
Et que dire des singuliers personnages qu’il va rencontrer ? Sont-ils aussi trépassés que lui ou le fruit d’un délire psychédélique ? D’une pitoyable expérience de mort imminente ? Ou tout simplement d’une indigestion de champignon ? La fréquentation de cette galerie d’individus aussi célèbres que décédés, aux opinions très tranchées sur notre société, va amener Joseph à se poser une question fondamentale : mais où diable est passée la Vie ?

Mon avis :

Avec ses 201 pages, il est parfait pout notre petit challenge S4F3s5 :

  • L’intrigue :

A force de déconner avec la planète il fallait bien que ça arrive, la Vie a disparu d’un coup et c’est donc tous les morts sous toutes leurs formes, zombies, squelettes, momies, nuages de cendres pour ceux qui sont passés par la case crématorium, qui vont tenter de la ramener sur notre belle planète. Joseph, embaumé, va remettre tous ses souvenirs et ce qu’il pensait de lui en question et nous offrir un petit traité philosophique déjanté.

  • Une belle galerie de personnage :

Joseph, c’est vraiment le type lambda. Il pense avoir raté sa vie et quand il se réveille dans le noir, totalement incapable de bouger, il pense avoir également raté sa mort, petit coup de flippe quand il se demande s’il allait se réincarner, plutôt mourir s’il ne l’était pas déjà. Il se retrouve rapidement propulsé dans un monde de dingue ou des squelettes lui parlent de vive voix ou sur des ardoises selon s’ils sont équipés d’un petit appareil vocal ou pas.

« Ça y est, pensa-t-il, je me réincarne ou je vais droit au paradis. Autant dire que quand il vit un crâne grimaçant se pencher au-dessus de lui, il se sentit envahi d’une grande perplexité. Surtout que le crâne était prolongé par un corps tout aussi squelettique, qui tenait une lanterne et qui, attachée par une ficelle autour du cou, enfin autour des vertèbres cervicales, portait une ardoise. »

Si Joseph a été choisi pour représenter le monde des morts, c’est parce qu’il ressemble à un être encore en vie, il sera donc leur négociateur pour apaiser la foule potentiellement nerveuse des vivants. Les squelettes sont en train de creuser un tunnel vers la surface car ils s’ennuient pas mal dans leur souterrain. Joseph se rend compte que la terre est bizarrement sèche et friable, aucune trace de vie, quand ils débouchent à la surface, c’est la déconfiture, le monde vient a disparu.

Le personnage de la Mort est complètement loufoque et elle est très nerveuse de la faux ^^, son problème c’est que sans personne à faucher ben elle est au chômage technique, d’où la mission qu’elle donne au monde des morts, ramener la vie sur Terre et pour ce faire on rencontre plein de monde intéressant, pour diriger les équipes, Abraham Lincoln, Charles (de Gaulle ?) et Winston Churchill, rien de moins. Pour ramener la vie sur Terre, Albert Einstein propose d’ouvrir une porte vers des mondes parallèles, Jules Verne et ses inventions sont également de la partie.

« Non, ma proposition est bien d’aller sur d’autres Terres… des Terres parallèles. D’ouvrir des passages vers d’autres univers et d’en rapporter la vie !

La déclaration d’Albert suscita une nouvelle vague de silence, mais cette fois-ci, les squelettes avaient tous la mandibule légèrement pendante.

– What ? s’exclama Winston. How faire ce que vious dites ? »

  • Morte ou vivante, l’humanité toujours :

On peut dire que ce roman sous ses aspects loufoques nous pointe tout de même les travers de nos sociétés, les Hommes restent les mêmes. Les momies ne veulent pas se mêler à ces squelettes impudiques, Karl Marx cherche à équarrir Joseph de toute cette chair pour que tout le monde se ressemble afin que plus aucune différence ne subsiste et que tous soient au même niveau, les femmes du MLF avec Olympe de Gouges et d’autres font un esclandre car aux postes de prises de décision aucune femme n’est présente.

En bref, une petite lecture de plage qui fera rigoler en même temps que réfléchir avec une fin aussi amusante que touchante. Les morts parviendront-ils à recréer la Vie ?

D’autres avis chez : Chut Maman litCélindanaeOmbrebonesEvasion,

Bonne lecture !

s4f3-s5

18 réflexions au sujet de “Morts par Philippe Tessier”

      1. Je viens de le commencer…Je n’en peux plus. Mon père m’a prise pour une folle à exploser de rire alors qu’il me parlait sérieusement

        Aimé par 1 personne

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s