Fantastique, Lectures "La tête dans les étoiles"

Les Attracteurs de Rose Street par Lucius Shepard

th

Editions Le Bélial

Collection Une Heure Lumière

Ebook

Paru en 2018

 

Quatrième de couv’ :

Londres, fin du XIXe siècle. Une métropole enfumée, étouffant sous le smog et les remugles de l’industrialisation en pleine explosion… Samuel Prothero est aliéniste. L’un des meilleurs de sa profession. Membre du sélect Club des Inventeurs, jeune homme respecté, son avenir est tout tracé dans cette société victorienne corsetée. Jusqu’à ce que Jeffrey Richmond, inventeur de génie mais personnage sulfureux, sollicite son expertise sur le plus étrange des cas. Troublante mission, en vérité, pour laquelle le jeune Prothero devra se résoudre à embrasser tout entier l’autre côté du miroir, les bas-fonds de la ville-monde impériale et ceux, bien plus effrayants encore, de l’âme humaine…

Mon avis :

Celui-ci est mon 2ème essai de la très réputée collection Heure-Lumière du Bélial, je n’avais pas été embarquée avec Un pont sur la brume par Kij Johnson, qu’en est-il de celui-ci ?

  • L’intrigue et les protagonistes :

Dans ce Londres du XIXè siècle où l’atmosphère est saturé par la pollution due à l’expansion de l’aire industrielle, nous nous trouvons dans le monde très sélect d’un club où se côtoient créateurs et potentiels mécènes. Le Club des inventeurs est ouvert à tous ceux qui réussissent même s’ils ne sont pas forcément appréciés de leur pairs tel Jeffrey Richmond dont la situation sulfureuse font qu’il est toléré mais guère plus. Samuel Prothero, lui, fréquente ce Club dans l’intention de se faire connaître auprès d’une classe aisée qui pourrait avoir besoin un jour de ses talents d’aliéniste, les maladies mentales commençant à être reconnues et traitées.

C’est à la sortie de ce club qu’un soir, Samuel Prothero entendra quelqu’un le suivre et sera surpris de voir Jeffrey Richmond à sa suite, il a une affaire à lui proposer et veux se montrer discret pour éviter au jeune médecin de se compromettre dans la bonne société. D’abord refroidi à l’idée de se rendre à St Nichols, l’un des quartiers les plus malfamés de Londres, il est intrigué par la proposition, doublement de ses tarifs et juste un conseil pour Richmond lui-même et une personne mystère.

  • D’étranges apparitions :

Jeffrey Richmond ambitionne de dépolluer l’air de Londres pour atténuer les problèmes de maladies respiratoires et a créé des machines qui attirent à elles les particules fines sauf que l’une d’entre elles est défectueuse et attire…les esprits. La maison de Richmond est hantée par sa soeur assassinée il y a 3 ans et Samuel Prothero va tenter de comprendre pourquoi et fasciné par le phénomène va rester plus longtemps que prévu pour tenter de communiquer avec le fantôme de Christine. Les bidouillages incessants de  Richmond rendent l’apparition de plus en plus tangible et…risquée.

  • Glauque, vous avez dit glauque ?

Le cadre de l’histoire dans un quartier miséreux et violent ajoute au côté sombre de l’histoire où les relations entre Jeffrey et sa soeur Christine n’ont rien de très sains. Christine dirigeait un bordel réputé auprès des classes aisées qui venaient s’encanailler à St Nichols et il se pourrait bien que son assassin soit de ses clients. Elle apparait sous forme de fantôme tantôt éclaboussée de sang au moment de sa mort tantôt en tenue plus ou moins décente au moment de sa vie de maquerelle. Richmond a conservé auprès de lui 2 anciennes prostituées qui sont devenues ses servantes et ressemblant de façon troublante à la défunte, quand on apprend qu’elles ont également été des amantes de Jeffrey, une certaine révélation n’en était pas vraiment une….glauque quoi ^^

En bref, j’ai bien aimé cette seconde immersion dans la collection Heure-Lumière, le fantastique ça passe beaucoup mieux et la plume de Lucius Shepard est fluide, l’intrigue intéressante est bien ficelée et j’ai beaucoup aimé cette histoire de fantôme avec un côté bien glauque même si la fin était peut-être un chouilla en deçà du reste, ça se tient. Bon, je lis Dragon ou Issa Elohim ?

D’autres avis chez : ApophisFeydRauthaLutinAelinelCelindanaeYogoDionysos, BlackwolfGromovar.LhisbeiOmbrebones,

Bonne lecture !

13 réflexions au sujet de “Les Attracteurs de Rose Street par Lucius Shepard”

  1. J’ai bien aimé aussi. Et pour répondre à ta dernière question : les 2, bien entendu ^^ Dragon est assez rude à lire, il faut avoir le cœur bien accroché ; Issa Elohim est plus calme, plus poétique, mais pose des questions toutes aussi dérangeantes. Bonnes lectures ! 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Entre Dragon et Issa Elohim, je ne saurais lequel te conseiller vu que les deux sont très attractifs à mes yeux, mais pas encore lus ! Et maintenant celui-ci vient les rejoindre…
    Trop de livres à découvrir pour un temps qui n’est malheureusement pas extensible ! Mais cela ne saurait nous arrêter, n’est ce pas ? 😉

    Aimé par 1 personne

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s