Fantasy, Lectures

La Fée, la pie et le printemps par Elisabeth Ebory

La-fee-la-pie-et-le-printemps

Editions ActuSF

Collection Bad Wolf

Ebook

Paru en 2017

 

Quatrième de couv’ :

En Angleterre, les légendes ont été mises sous clé depuis longtemps. La fée Rêvage complote pour détruire cette prison et retrouver son pouvoir sur l’humanité. Elle a même glissé un changeling dans le berceau de la reine…

Mais Philomène, voleuse aux doigts de fée, croise sa route. Philomène fait main basse sur une terrible monture, des encres magiques, un chaudron d’or et même cette drôle de clé qui change de forme sans arrêt. Tant pis si les malédictions se collent à elle comme son ombre… Philomène est davantage préoccupée par ses nouveaux compagnons parmi lesquels un assassin repenti et le pire cuisinier du pays. Tous marchent vers Londres avec, en poche, le secret le plus précieux du royaume.

Mon avis :

Avec son titre et sa couverture, cette sortie de la rentrée littéraire de l’imaginaire me faisait follement envie :

Après une lecture hyper longuette due à un style littéraire de haute volée dans un bon gros pavé, j’avais envie de fluidité, une petite histoire sympathique et aisée à suivre et j’ai trouvé mon bonheur dans cet ouvrage avec des personnages attachants et une ambiance intrigante entre Londres et le monde-prison des fées.

On débute avec Philomène en train de fouiller des sacs à la recherche d’artéfacts magiques en pleine forêt, c’est une fée-voleuse qui est attirée irrésistiblement par tout ce qui brille pour décorer son terrier, c’est donc la Pie de notre histoire. Pendant sa fouille, une jeune femme déboule dans la clairière avec 3 lascars à ses trousses mais on sent rapidement la maitrise du subterfuge, les complices se montrant un à un pour détrousser ses messieurs. Bon gré, mal gré, notre pie en vient à suivre Clem le chef de la bande qui amène l’humour dans l’histoire, Vik jeune fille impétueuse, jouant parfaitement les damoiselles en détresse pour attirer le pigeon et Od un mystérieux homme qui apparait et disparait là où on s’y attend le moins. S arrive un peu plus tard par surprise compléter la petite troupe en direction de Londres.

En parallèle, on a « l’équipe adverse »  composée de Rêvage, une fée qui embaume le printemps partout où elle passe et son complice Sean, fée qui avait pour mission de garder un oeil sur le changeling installé dans le berceau royal de la couronne d’Angleterre. Un petit cafouillage a eu lieu et il faut remettre la main sur la fausse héritière du trône. Rêvage est le cerveau et Sean les gros bras mais pas franchement dégourdi (un peu comme Minus et Cortex pour ceux qui connaissent ^^).

J’ai aimé la candeur de S, l’origine de son prénom qui était plutôt marrante en tout cas il la prend avec philosophie. les fées ne font pas de différence entre le Bien et le Mal, et on le voit bien avec Rêvage et Philomène, chacune sa vision des choses pour mener leur vie, atteindre leur but. On a du mal à cerner Od, vu sa description on sait très vite que c’est l’homme mystérieux qui traque Rêvage mais il y a également un petit quelque chose qui pourrait le lier à Philomène (on s’en doute rapidement et elle-même a un petit doute mais ne s’y attarde pas plus que ça). J’ai apprécié y voir une petite touche de réécriture de Blanche-Neige dans le lien qui unit Vik et Clem.

En bref, une petite lecture rafraichissante qui oscille entre notre monde et celui des fées avec des personnages tous plus attachants ou intrigants les uns que les autres, un brin d’humour qui m’a bien plu et j’ai eu l’occasion de parler un peu avec l’autrice au Salon fantastique de Paris le week-end dernier et lui demander d’où venait ce monde féérique plein de brouillard, je vais certainement me renseigner plus avant sur la mythologie irlandaise.

Ce livre compte pour le challenge A la recherche de Faërie lancé par Maureen du Bazar de la Littérature.

Bonne lecture !

10 réflexions au sujet de “La Fée, la pie et le printemps par Elisabeth Ebory”

  1. Je l’ai repéré celui-ci, à,la pour sa couverture mais aussi pour le pitch. Tu donnes envie de lui donner sa chance, même si l’épaisseur m’avait arrêtée jusqu’à présent.
    J’ai un challenge fée dans le viseur…

    Aimé par 1 personne

  2. Depuis que les fées m’invitent dans leur cercle très privé à chaque printemps, je suis à l’affût de la moindre découverte à échanger avec elles pour le prochain rendez-vous 😉
    Ce titre me paraît plus que recommandable, grâce à ta bonne appréciation, merci 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s