Fantasy, Lectures

Le bâtard de Kosigan, T1 : L’ombre du pouvoir par Fabien Cerutti

C1-batard-de-Kosigan

Editions Mnémos

Collection Icares

352 pages

Paru en 2014

Quatrième de couv’ :

Le chevalier assassin, Pierre Cordwain de Kosigan, dirige une compagnie de mercenaires d’élite triés sur le volet. Surnommé le « Bâtard », exilé d’une puissante lignée bourguignonne et pourchassé par les siens, il met ses hommes, ses pouvoirs et son art de la manipulation au service des plus grandes maisons d’Europe.

En ce mois de novembre 1339, sa présence en Champagne, dernier fief des princesses elfiques d’Aëlenwil, en inquiète plus d’un. De tournois officiels en actions diplomatiques, de la boue des bas fonds jusqu’au lit des princesses, chacun de ses actes semble servir un but précis.

À l’évidence, un plan de grande envergure se dissimule derrière ces manigances. Mais bien malin qui pourra déterminer lequel…

Mon avis :

J’ai connu ce livre grâce à Mandy de la chaîne et du blog Mandy ma vision du livre et le papa noël de l’an dernier a été assez sympa pour me le mettre sous le sapin ^^. Je l’ai lu en lecture commune avec Gaëlle même si étant en vacances et avec 11h de décalage horaire, je l’ai fini beaucoup plus vite à partir de la moitié.

On se retrouve dans un récit de Fantasy historique au Moyen-âge lors d’un tournoi organisé par la Comtesse de Champagne et à l’issue, sa fille trouvera mari auprès des prétendants soit du Roi de France soit du Duc de Bourgogne. Déjà, j’aime beaucoup le cadre qui me rend un peu chauvine car la Champagne, c’est ma région ^^. Si le récit était véridique, mes voisins ardennais seraient des elfes (c’est quand même la classe hein ^^).

Le héros, Pierre Cordwain de Kosigan, surnommé le Bâtard (suffisamment transparent, pas besoin de détailler le pourquoi du comment je pense) est un parfait antihéros, magouilles, assassinat, séducteur, pendant tout le long du récit on ne sait pour qui il bosse réellement, en tant que mercenaire il va là où se trouve l’argent, l’or même, mais jusqu’à la fin on se demande quels sont les tenants et aboutissants de ses actions. Une chose est sûre, il roule d’abord pour lui même.

Le deuxième héros, Mickaël alias Kergael, vit au XIXè siècle, chercheur, il reçoit un beau jour un courrier lui disant qu’il a hérité d’un coffre ayant traversé les âges jusqu’à lui. Bon ça sonne un peu tout cuit au départ mais l’histoire devient assez vite captivante pour devenir haletante vers le final qui laisse…des questions et me donne envie de commander le T2 au papa noël tout bientôt.

Les points de vue s’alternent et s’enchainent donnant un récit au rythme assez rapide et plus on s’approche du dénouement plus le rythme devient étourdissant et notre petit coeur vibre de peur et de curiosité selon le personnage suivi à l’instant T. Le style de l’auteur est maitrisé, il sait attiser notre intérêt et nous frustrer suffisamment pour qu’on se dise « encore un petit chapitre, zut encore un je veux savoir etc ». On rencontre également un bestiaire féérique du petit peuple peu commun outre les elfes ce qui est original et agréable.

Notre bémol c’est qu’à deux reprises, le Bâtard s’en sort trop facilement, surtout la 2ème j’avais d’ailleurs eu une idée qui aurait été franchement chouette (Gaëlle a été emballée ^^ aussi), ça aurait été pas mal mais je ne dis ni où ni quoi, si vous l’avez lu on pourra en discuter.

En bref, très bon livre de fantasy que je recommande malgré ce petit défaut de héros trop coriace qui fait perdre légèrement en crédibilité, il en bave suffisamment par la suite pour rattraper un peu et ça pique l’intérêt du lecteur sur l’origine de ses pouvoir qu’il ignore. Kergael me plait également même si mon intérêt a été plus long à venir pour ce qu’il vivait.

Une autre chronique chez Mandy.

Bonne lecture !

11 réflexions au sujet de “Le bâtard de Kosigan, T1 : L’ombre du pouvoir par Fabien Cerutti”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s