Fantasy, Lectures "La tête dans les étoiles"

Le Bâtard de Kosigan, T4 : Le Testament d’involution par Fabien Cerutti

th

Editions Mnémos

Ebook

Paru en 2018

 

Quatrième de couv’ :

Et si l’origine du plus grand lac de la région de Cologne avait un rapport avec une prophétie réalisée en 1341 ? Et si cette même année, le chevalier de Kosigan avait réveillé des forces qui le dépassent ? Et si le destin de sa postérité se jouait cinq siècles plus tard dans la cave voûtée d’un bistrot parisien ? Et si les secrets révélés dans ce livre étaient dangereux ? Et qu’en les découvrant, vous deveniez complice…

Mon avis :

Ce dernier tome est une suite immédiate au Marteau des sorcières contrairement aux deux premiers volumes qui avaient chacun une intrigue plus ou moins distincte :

  • L’intrigue du XIVè siècle :

On poursuit donc notre périple dans Saint empire romain germanique en 1341 aux côtés de la Compagnie des loups. Pierre Cordwain de Kosigan, notre bâtard, a réussi sa mission de délivrer Yannia Königin des griffes de l’Inquisition et l’a remise aux sorcières qui le mène seul dans une cité souterraine. Le testament d’involution est une prophétie (ben oui on est dans un roman de fantasy ^^) et tout est quasiment prêt sauf que le cénacle du Mondkreises n’est pas le seul à convoiter les pouvoirs quasi divins promis et il va y avoir du grabuge.
En parallèle, on suit les aventures du chevalier Gunthar von Weisshaupt, l’homme-lion qui surveille les mercenaires en pays de Saxe décimant les convoyeurs de métaux et détournant la marchandise, il va mettre au jour la trahison de plusieurs hauts personnages contre la famille régnante de Köln (Cologne), il faut réussir à les arrêter…plus ou moins légalement.

  • L’intrigue du XIXè siècle :

Bon en fait on est passé au tout début du XXè par ici (mars 1900) en suivant une toute nouvelle protagoniste parmi les membres les plus éminents de la société secrète amie, l’Arche en pleine infiltration de l’ennemie, les Antagonistes, à l’intérieur de la Tour de Londres, on a la surprise de revoir un pouvoir magique utilisé par un des personnages du XIVè siècle. C’est l’occasion d’en apprendre beaucoup plus sur les deux sectes car tout le long de cet ouvrage elles auront tour à tour la parole. Je ne dévoile aucun nom pour laisser la surprise à ceux qui ne sont pas encore rendu à la fin de cette série (ou qui ne l’ont toujours pas commencé !!! N’est-ce pas Lutin ^^).
Après la disparition de Kergaël, on suit ses amis qui s’interrogent, notamment son légataire Charles Chevais Deighton qui se rend compte qu’il manque une énorme somme d’argent, et ils vont chercher à dénicher qu’elle est cette société qui en est bénéficiaire.
Dans la dernière partie, les deux intrigues vont enfin se télescoper pour se joindre et nous offrir une version historique que j’affectionne tout particulièrement, je veux y croire. Il est également à signaler un soupçon de science-fiction venant saupoudrer la fantasy de cette saga et relève le tout ^^

  • Adieu Bâtard et à bientôt :

Ah ça, on peut dire qu’il le mérite son surnom hein, déjà dans le tome 2 face à ses machinations je m’amusais comme une petite folle en rigolant (oh oh oh le bâtard) mais là, dans ce dernier tome, quand j’ai appris pour qui il roulait en réalité mais mais MAIS le Bâtaaaaaaaard quoi, punaise je ne l’avais pas vu venir celle-là, une lecture qui me retourne comme une crêpe j’adore et on voit que l’auteur s’est bien amélioré pour nous mener par le bout du nez dans ce tome alors que dans les autres je déplorais tout de même quelques facilités scénaristiques pour sortir le héros de son merdier même si je l’aimais beaucoup ce Pierre ^^
Je lui dis à bientôt car il n’est un secret pour personne désormais que l’auteur travaille à un prochain cycle, il a également réalisé quelques nouvelles dans ce monde et envisage un jeu RPG pour continuer de l’exploiter, je me demande si c’est un jeu vidéo qui est prévu ou un jeu sur table, sûrement une bonne raison de s’y mettre moi qui ne connais pas grand chose à tout ça.

En bref, un dernier tome signifie également des réponses à nos questions et mon coeur accro au merveilleux se plait à imaginer que notre Histoire pourrait être cette piste ouverte par l’auteur. J’ai énormément apprécié ce Bâtard, mes voisins ardennais auraient été des elfes ? Mais j’achète direct cette vision du Moyen-Âge voyons ^^ j’ai hâte d’y replonger.

D’autres avis chez : OmbrebonesLes Chroniques du ChroniqueurCelindanae.

Bonne lecture !

11 réflexions au sujet de “Le Bâtard de Kosigan, T4 : Le Testament d’involution par Fabien Cerutti”

  1. C’est top cette jonction d’intrigues, et la petite touche de SF pour pimenter le tout ! Je n’ai pas du tout l’intention de tenter le moindre acte de résistance après un tel billet ! Dis au Bâtaaaaaaaard que nos chemins se croiseront forcément 😀

    Aimé par 1 personne

Répondre à Lutin82 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s