Fantasy, Lectures "La tête dans les étoiles"

Les chroniques de Nicci, T1 : La Maîtresse de la mort par Terry Goodking

http---ressources.bragelonne.fr-img-livres-2017-01-1701-Lamaitressedelamort_org

Editions Bragelonne

480 pages

Paru en 2017

 

Quatrième de couv’ :

Nommé ambassadeur itinérant par Richard, Nathan Rahl, son lointain ancêtre, entend porter haut les couleurs de D’Hara. Le connaissant bien – et depuis près de deux siècles –, Nicci craint surtout que le flamboyant sorcier n’aille à la rencontre de bien des ennuis. Consciente de ne plus avoir vraiment sa place auprès du Sourcier, elle décide d’accompagner le vieil homme. Nathan commence fort : une visite à Rouge, la voyante, qui s’empresse de le charger d’une mystérieuse mission aux confins de l’Ancien Monde. L’aventure recommence, mélange d’exaltation héroïque et de griserie du danger. Face à l’ampleur du défi à relever, fallait-il s’étonner que la Maîtresse de la Mort décide de reprendre du service ?

Mon avis :

Dernier titre de la sélection du Prix Hellfest Inferno 2018, est enfin là, je vais pouvoir préparer mon enregistrement et finir 2018 en beauté :

  • L’Epée de vérité, tu liras :

Les Chroniques de Nicci se passent dans le même univers que la série principale de Terry Goodking, L’Epée de vérité. Pour cette première saga, j’avais stoppé ma lecture au T6, j’avais donc déjà rencontré Nicci en mode érotomane (et je ne l’aimais pas du tout), c’est bien pour ça d’ailleurs que j’ai laissé ce roman sélectionné pour la fin sachant que le personnage principale ne m’envoyait pas du rêve. MAIS, ce que je n’avais pas anticipé c’est que j’allais être méchamment spoilée au moins jusqu’au T12.…Cela faisait un moment que je me demandais si j’allais poursuivre l’Epée de vérité et après avoir lu quelques quatrièmes sur les romans qui me restaient à lire la réponse était toute trouvée, j’ai sorti un carton et mis la série entière (jusqu’au T11) dedans avant de prendre le temps l’an prochain de lui trouver un nouveau foyer (à bon entendeur…)

  • Le monde, tu sauveras :

Nicci c’est une magicienne hyper badass, par la seule force de la pensée tu passes de vie à trépas, cool…mais quand même…Ce n’est pas une mais deux fois que le monde sera sauvé dans ce tome (rien que ça), limite je ne comprends pas pourquoi ce n’est pas elle l’impératrice du monde…

  • L’intrigue :

Nicci et Nathan Rahl sont les ambassadeurs de D’Hara, l’empire de Richard Rahl, leur mission est de prêcher le retour à un âge d’or et de paix aux quatre coins de l’empire et si jamais des chefs sont récalcitrants…faire le nécessaire. Pour ce périple, la voyante Rouge les envoie vers Kol Adair pour que Nathan redevienne « entier » et que Nicci sauve le monde, ils se mettent donc en route. Sur leur chemin, Bannon Farmer, un jeune matelot naïf mais qui gagnera en épaisseur au fur et à mesure de l’aventure, les rejoint.

L’aventure ne sera pas de tout repos et même Nicci aura du fil à retordre avec quelques créatures. J’ai apprécié voir le peuple marin appelé Selka (le terme est emprunté aux Selkies, créatures marines, des humains qui se métamorphosent dans l’eau grâce à une peau de phoque). On sait que le pouvoir déchainé par Richard lors de sa conquête de l’empire a transformé le monde jusqu’aux étoiles et les cartes ne sont plus fiables, trouver Kol Adair va donc être compliqué et le trajet semé d’embûches. De plus, Nathan va avoir de gros problèmes avec son pouvoir et Nicci sera bien seule pour assurer la protection des villageois rencontrés.

En bref, si je ne m’étais pas lancée dans le pari de lire toute la sélection du Hellfest inferno, je ne me serais jamais tournée vers ce titre n’ayant pas apprécié le personnage de Nicci, c’est plus par sérieux que j’ai ouvert ce livre et au moins ça m’a décidé de sauter le pas pour me débarrasser de l’Epée de vérité qui n’ai plus le genre de fantasy que j’ai envie de lire actuellement (mais j’étais à fond à l’époque des premiers tomes pour ceux qui se demandent, donc ce n’est pas à jeter hein ^^).

Bonne lecture !

8 réflexions au sujet de “Les chroniques de Nicci, T1 : La Maîtresse de la mort par Terry Goodking”

  1. J’ai du lire aussi L’épée de vérité jusqu’au tome 6 ou 7 avant d’arrêter : je découvrais la fantasy quand j’ai commencé et j’avais trouvé ça sympa, mais au fil des tomes de plus en plus de choses m’ont fait tiquer. Du coup je ne note pas celui-ci, surtout que, comme toi, je n’étais pas fan du tout de ce personnage. 😉

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai la sensation que mon envie de dégainer L’Epée de vérité s’est étiolée au fil du temps. Après Game of thrones ou Les annales de la Compagnie Noire, je risque d’être déçue, alors je ferai l’impasse ^^ Bravo pour ton sérieux et ta ténacité à honorer cette sélection du Prix Hellfest Inferno 2018 😉

    Aimé par 1 personne

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s