Fantasy, Lectures "La tête dans les étoiles"

Les livres de la Terre fracturée, T1 : La Cinquième Saison par N.K. Jemisin

Editions J’ai lu 2017

Quatrième de couv’ :

La terre tremble si souvent sur votre monde que la civilisation y est menacée en permanence. Le pire s’est d’ailleurs déjà produit plus d’une fois : de grands cataclysmes ont détruit les plus fières cités et soumis la planète à des hivers terribles, d’interminables nuits auxquelles l’humanité n’a survécu que de justesse. Les gens comme vous, les orogènes, qui possédez le talent de dompter volcans et séismes, devraient être vénérés. Mais c’est tout l’inverse. Vous devez vous cacher, vous faire passer pour une autre. Jusqu’au jour où votre mari découvre la vérité, massacre de ses poings votre fils de trois ans et kidnappe votre fille. Vous allez les retrouver, et peu importe que le monde soit en train de partir en morceaux.

Mon avis :

Dans le cadre du Black History Month de cette année, c’est cette trilogie de N.K. Jemisin que je mettrai à l’honneur :

  • L’intrigue :

Le Fixe est un continent où les séismes et autres cataclysmes font partie du quotidien. Les humains sont sans cesse forcés de s’adapter face à une planète hostile où, outre les quatre saisons que l’on connait, une cinquième peut arriver à n’importe qu’elle moment pour tout bouleverser de façon plus ou moins violente. Pour contrer la Terre toujours prête à s’ouvrir et rejeter son sang brûlant et ses gaz acides, il existe une catégorie d’humains capables d’agir sur les éléments et de calmer les secousses, les Orogènes. Ils devraient être carrément vénérés par le peuple mais sont au contraire craints et détestés au risque de se faire lyncher s’ils sont découverts. Seuls les Orogènes appartenant au Fulcrum sont tolérés pour des missions mais à peine.

Essun, Damaya et Syénite vont nous faire découvrir ce monde.

  • Le monde & son fonctionnement :

Les castes et types humanoïdes présents :

Le Fixe est un continent dirigé par l’impérialisme du Sanze regroupant en son sein une multitude de comm (qui sont les villes et les villages) sous la coupe de Dirigeants. Pour que ces communautés fonctionnent, les humains sont divisés en plusieurs castes, il y en a 7 principales mais dans ce tome on ne les rencontrera pas toutes. Il y a la caste des Costauds qui regroupe les gens faisant preuve de prouesses physiques et qui se verront confiés en cas de Saison les tâches les plus pénibles ainsi que la sécurité. La caste des Résistants comprend ceux qui ont des capacités de survie à la famine ou la maladie, ils s’occupent des infirmes et des cadavres pendant les Saisons. La caste des Dirigeants c’est tout simplement la bureaucratie et ceux qui sont à la tête des comm. La caste des Innovateurs choisit ceux qui font preuve de créativité et d’intelligence pratique, ils sont chargés de résoudre les problèmes techniques et logistiques lors des Saisons. La caste des Reproducteurs regroupe ceux qui sont choisis en fonction de leur santé et conformation avantageuses, en cas de Saison ils prennent des mesures de sélection pour conserver la robustesse des lignées et améliorer l’espèce.

Le Fulcrum est un ordre paramilitaire créé après la Saison des Crocs dont le quartier général se trouve dans la capitale, Lumen. Sa fonction est d’entrainer les orogènes qui seront dès lors autorisés à pratiquer leur art sous la supervision de Gardiens, s’ils dérapent ou se révèlent peu compliants, les Gardiens sont là pour les tuer afin d’assurer la sécurité de la population, les Gardiens annulent la possibilité aux orogènes de puiser dans leur pouvoir rien qu’en les approchant les rendant ainsi vulnérables. Ils sont également en charge de traquer les Orogènes sauvages dans le Fixe pour les tuer ou les ramener à Lumen c’est selon.

Enfin, il y a un type humanoïde qui sont appelés les Mangeurs de pierre, on en verra 3 dans ce premier tome. Ils sont rares, leur peau et leurs cheveux ressemblent à de la pierre et ont une apparence de statut très blanche, personne ne sait ce qu’ils sont au juste. On en saura plus dans le deuxième tome de ce côté-là.

Ce qu’on appelle la Cinquième Saison :

Cette saison est particulière et peut arriver à tout moment. Une Cinquième Saison peut durer plusieurs mois ou années et il peut se passer plusieurs décennies voire siècles entre deux Cinquième Saison. Difficile donc de prévoir et toutes les comms ont instauré un système de réserve pour avoir des kits de survie à offrir aux membres de leur population. Les Cinquième Saison sont nommées par rapport à la forme qu’elles ont prise, par exemple, la Saison de l’Etouffement qui a duré 5 ans et causée par une éruption volcanique couvrant 1500 km de diamètre a provoqué un nuage de cendres qui se solidifiaient au contact des poumons et tuaient par suffocation, la Saison de l’Acide causée par une secousse sismique dans les profondeurs marines a provoqué une acidification des eaux qui a mis fin à la pêche, la Saison des Crocs qui a duré 11 ans causée par un séisme déclenchant l’explosion d’un supervolcan, le nuage de cendres a englobé la Terre entière et comme 900 ans la séparait de dernière ce qui fait que plus personne ne s’y attendait…les vivres sont donc rapidement venus à manquer et le cannibalisme est apparu.

  • Les personnages :

Le récit est divisé en trois temporalités différentes menées chacune par un personnage mais bien sûr tout finira par se télescoper pour nous amener au fur et à mesure vers la situation présente.

On commence avec Essun, 42 ans, mariée à Jija et mère de 2 enfants, Uche et Nassun. Lorsqu’elle rentre à la maison après sa journée de travail, elle trouve son fils de 3 ans, mort brisé sur le sol, elle sait que c’est son père qui a fait ça et pourquoi. Elle est une orogène et ses enfants ont hérité de son don ou plutôt de ce qu’elle voit comme une malédiction. Essun a peur que sa fille ait subi le même sort mais elle entend dire que Jija et Nassun ont été vus quittant la ville à bord de la charrette familiale, elle se lance à leur poursuite alors que la Cinquième Saison d’une ampleur jamais vue jusque-là commence. Sur sa route, elle rencontrera un étrange petit garçon, Hoa puis une géomestre qui se donne beaucoup de mal pour ressembler à une hors comm, Tonkee et ce passé qu’elle avait consciencieusement enfoui depuis 10 ans dans sa vie banale à Tirimo se rappelle à elle.

Vient ensuite la petite Damaya qui est vendue par sa mère après un incident à l’école où elle a utilisé le don d’orogénie, pour lui sauver la vie bien qu’effrayée par sa propre progéniture, sa mère a fait appeler un Gardien pour qu’il vienne chercher sa fille et qu’elle puisse bénéficier de l’éducation du Fulcrum à Lumen. Schaffa Gardien Mandat lui témoigne une affection mêlée de violence pour obliger la petite à savoir ce contrôler même dans la douleur, prix à payer si elle veut rester en vie, un orogène qui ne sait pas se contrôler est dangereux pour la communauté entière. Au Fulcrum, les enfants appelés poussière ne se font pas d’amis et ceux qui n’arrivent pas à passer les examens délivrant des anneaux (10 au total pour l’orogène le plus fort), ils sont tout bonnement éliminés.

Pour finir, nous avons Syénite qui est une orogène du Fulcrum. Avec elle on apprendra ce qui est appris dans cette école paramilitaire et les adultes qui y sont façonnés. En public, il faut toujours donner une impression d’assurance et de compétence, interdiction stricte d’exprimer la colère sous peine de mort. Syénite a 4 anneaux. Son mentor, Albâtre, est un 10 anneaux et elle est envoyé coucher avec lui pour fabriquer du petit orogène puissant mais avec et homme plein de colère et d’amertume elle va découvrir ce qui se cache derrière ces reproductions forcées et c’est moche à voir. Ils ont également une mission, aller sur la côte dans la comm d’Allia qui a un port en train de se boucher à cause d’une barrière de corail, il faut l’éliminer pour permettre la reprise du commerce mais ce qui se cache sous ces animaux marins va bouleverser la vie bien réglée de Syénite.

En bref :

Ce monde nous est livré au fur et à mesure que l’histoire se déroule et il faut rester bien concentré devant certains termes, car les protagonistes savent de quoi il s’agit, ils ne vont donc pas nous expliquer ce qu’ils font et les problèmes qu’ils rencontrent. Par contre, les éléments distillés au compte goutte permettent au lecteur de comprendre les fonctions des personnages rencontrés et ce qu’est cette fameuse Cinquième Saison, rendant la lecture tout de même assez fluide, les clés bien en main, je poursuis ma lecture…

D’autres avis chez : Lutin, Apophis, Celindanae, Le Chroniqueur, Symphonie, Maki, Sometimes.

Bonne lecture !

5 réflexions au sujet de “Les livres de la Terre fracturée, T1 : La Cinquième Saison par N.K. Jemisin”

  1. C’est une série qui me donne envie. J’ai vu qu’elle existait en audio-livre mais j’ai un peu peur d’avoir des difficultés à suivre sous ce format vu la quantité de personnages et la densité du monde. Je tenterai peut-être le coup quand même.

    Aimé par 1 personne

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s