Fantasy, Lectures "La tête dans les étoiles"

Coup d’Etat, T1 : La reine des esprits par Valérie Simon

couv49813713

Editions ActuSF

Collection Naos

Ebook en partenariat

Reparu en 2019 (initialement en 2015 chez Editions du Riez)

Quatrième de couv’ :

Dans un empire dépendant de l’exploitation économique du Cristal, des femmes, les Initiées Denaia, noyautent les plus hautes sphères du pouvoir. Jeunes et extrêmement belles, elles ont été formées pour contrôler leurs corps et leurs esprits de façon implacable. Elles obéissent à une « Mère » qui intrigue pour s’arroger un pouvoir politique garantissant leur hégémonie. Depuis des années, ces Initiées cherchent à s’emparer de l’économie du Cristal, source de toutes les richesses et de toutes les convoitises. Pour cela, il est nécessaire de se débarrasser d’Alia, la jeune héritière. Les Initiées ne reculeront devant rien pour parvenir à leurs fins, y compris le meurtre. Pourtant, Alia n’est pas aussi démunie que son jeune âge pourrait le laisser entendre : elle aussi a suivi une formation d’Initiée, et ses propres alliés sont nombreux. Mais surtout, elle vient de se découvrir un don effrayant. Elle est capable de lire les pensées des hommes qu’elle touche.

Mon avis :

Avant de commencer, je remercie Samantha de l’équipe ActuSF pour m’avoir fourni le ebook de ce livre dans le cadre de notre partenariat.

  • L’intrigue :

Dans l’empire des Rauthans, un petit pays est très riche et attire les convoitises, Alsybeen.   Cette richesse vient de son emplacement idéal qui permet l’extraction du Réalah-chaad dans l’océan permettant la fabrication du Cristal, un matériau aussi solide que léger permettant beaucoup de choses. dont faire voler les vaisseaux tirés par des dragons. L’ordre du Denaia de Valenz est un établissement formant les femmes au pouvoir politique et à la magie, les Initiées seront stratégiquement placées auprès des hommes les plus importants des divers pays et seront autant leurs conseillères que leurs concubines, on comprend d’ailleurs que le Denaia est peut-être bien le pouvoir dans l’ombre.

On commence avec le retour de l’héritière d’Alsybeen après 10 ans d’absence, Alia Shanine de Messaline, confiée au Denaia après le meurtre de sa mère et qui revient la vengeance au coeur. La première tentative de meurtre à son encontre se déroule à peine le pied posé sur le sol de son royaume ce qui donne le ton. En tant qu’Initiée elle sera difficile à abattre mais les tentatives vont se multiplier.

Le monde parait plutôt oriental dans le choix des noms et patronymes ainsi que l’habillement et l’armement. Les créatures sont toutes munies de plus ou moins d’écailles bien que les dragons ne soient pas les créatures principales.

  • Les personnages :

Les dirigeants :

Soth Shoddam est le roi d’Alsybeen, Alia est le fruit illégitime de son union avec une Initiée, Galah, empoisonnée par le Denaia car elle a désobéit aux ordres et s’est mariée par amour plutôt que de suivre les ordres, c’est pour cette raison qu’Alia est considérée comme bâtarde par le Denaia. Soth Shoddam de la Maison Trajei est à la tête du pays le plus riche de l’empire grâce à l’exploitation du Cristal mais il sait qu’une insurrection anormale couve au sein de la capitale.

Dvorak Prim, est l’empereur. Toutes les maisons Aristas doivent allégeance au dirigeant de l’empire des Rauthans. C’est un homme mou et obèse qui n’a d’empereur que le titre car la Mère du Denaia est sa conseillère et les intérêts qu’elle protège ont l’air plus que troubles.

Pour finir, l’ordre du Denaia de Valenz, lieu de pouvoir strictement féminin est dirigé par la Mère Mircea Karach Wee. On peut dire qu’il y règne une grande sororité…du moment que les Initiées obéissent. La règle de cette institution : tout ordre doit être exécuté sous peine de sanction.

Les héritiers :

Alia Nahai, autrement appelée Alia Shanine de Messaline de son nom complet, héritière de la Maison Tarjei et du trône d’Alsybeen a 16 ans. Elle sait que le Denaia est derrière la mort de sa mère et ne comprend pas pourquoi son père l’abandonné aux mains de ces femmes. Elle arrive à Alsybeen bien décidée à se venger.

Rémo Than des Rauthans est le cousin de l’empereur et héritier du trône en seconde position. Il est l’homme éconduit par Galah il y a 20 ans et pour prix de son aide dans les plans du Denaia, il exige Alia, portrait craché de sa mère dont le refus de l’épouser lui est toujours resté en travers de la gorge.

Haslet Jorka est l’héritier du trône des Rauthans, à 20 ans, il a perdu sa mère à 9 ans et rêve de fonder une famille. Carotte que le Denaia va s’empresser de lui agiter sous le nez quand il va tenter de contrecarrer les plans de Mircea et proposer de demander la main de Alia Nahai là où le Denaia cherche la destruction pure et simple de la Maison Tarjei.

  • Des scènes quelque peu déstabilisantes :

Pour une lecture prévue pour les jeunes ados, on peut dire qu’ils ne sont pas pris pour de pauvres petites choses fragiles ce qui est une bonne nouvelle, les scènes de complots se succèdent avec des détails violents. Ce qui m’a interloquée par contre c’est qu’il y a entre 2 scènes sombres des accès de guimauve à paillettes quand les jeunots de l’histoire pensent aux sentiments, est-ce qu’un ado est vraiment incapable de mettre ce genre de futilité de côté alors que sa vie est en danger ? Y pense-t-il seulement ? Je suis plutôt mitigée mais je suis plutôt connue pour mon côté bourrin niveau romantisme donc voilà ^^ je pense notamment à une scène avec Haslet qui sachant pertinemment que la jeunette envoyée dans sa chambre vient du Denaia qu’il hait se laisse tout de même attendrir au moment où il apprend que la mission de la minette c’est de lui faire des bébés…mouais…heureusement une flèche bienvenue vient le sortir de cette situation embarrassante (sadique je suis j’ai dit ^^). Si vous êtes romantique par contre ça devrait le faire je suppose.

  • Attention, ça gratte :

L’ordre du Denaia se maintient à la tête du pouvoir grâce à ses Initiées envoyées auprès de chaque homme influents. Elles sont belles, maîtrise l’art du sexe autant que fines politiques et n’hésitent pas à tuer ou ensorceler ceux qui se mettent en travers de leur chemin. Ces femmes sont dépeintes de la même façon que les hommes de pouvoir qui écrasent les autres pour parvenir et rester au sommet. Votre âme féministe risque de pas apprécier ^^ mais d’un autre côté c’est une piste de réflexion peu commune qui est bien venue, on nie très souvent la violence des femmes mais si elles en avaient les moyens seraient-elles vraiment meilleures que les hommes ou seraient-elles aussi capable d’atrocités permises par le statut social et le pouvoir ? Hé ouais ça pique ^^

En bref, j’ai bien aimé le côté politique c’est d’ailleurs ce que je préfère dans la fantasy avec les complots à gogo, mais beaucoup moins les scènes dégoulinantes de bons sentiments même si ce n’est pas le principal et vu comment se termine le premier tome je pense qu’on ne sera pas gêné par ce genre de scènes dans le deuxième tome qui ne s’y prêtera sûrement pas ^^ et bien sûr j’aime beaucoup les pistes de réflexion ouvertes par cet ordre féminin qui rendent plutôt mal à l’aise…

D’autres avis chez :

Bonne lecture !

10 réflexions au sujet de “Coup d’Etat, T1 : La reine des esprits par Valérie Simon”

  1. Dans ma wishlist ce livre justement pour le côté complots à gogo. Je suis content qu’il ait été réédité suite à la fermeture des éditions qui avaient fait naître ce récit. Le côté YA par contre me rebute fortement et les histoires de sentimental dans les histoires, je suis un peu comme toi à ce niveau-là lol.
    Belle chronique !

    Aimé par 1 personne

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s