Fantastique, Lectures "La tête dans les étoiles", Science Fiction

Un pont sur la brume par Kij Johnson

http---www.elbakin.net-fantasy-modules-public-images-livres-livre-un-pont-sur-la-brume-2582

Editions Le Bélial

Collection Une Heure Lumière

Ebook

Paru en 2016

 

Quatrième de couv’ :

Kit Meinem d’Atyar est peut-être le plus doué des architectes de l’Empire. Peut-être… et tant mieux. Car il lui faudra convoquer toutes ses compétences, l’ensemble de son savoir pour mener à bien la plus fabuleuse qui soit, l’œuvre d’une vie : un pont sur le fleuve de brume qui de tout temps a coupé l’Empire en deux. Un ouvrage d’art de quatre cent mètres au-dessus de l’incommensurable, cette brume mortelle, insondable, corrosive et peuplée par les Géants, des créatures indicibles dont on ne sait qu’une chose : leur extrême dangerosité… Par-delà le pont… l’abîme, et pour Kit une aventure humaine exceptionnelle.

Mon avis :

Merci au Maki pour ses conseils afin de débuter au mieux dans cette fameuse collection Une Heure Lumière du Bélial’ :

  • Un monde brumeux :

Un Empire coupé en deux par une brume corrosive au-dessus d’un lac, des choses qui se meuvent sous la surface provoquant des remous, créant de l’angoisse. Cette brume se trouve ailleurs au-dessus de tous les points d’eau du continent mais c’est apparemment la partie la plus importante qui se situe à Procheville. L’ambiance de Procheville à l’arrivée de l’architecte, Kit Meinem, est assez sombre et ennuyeuse, à part la mort ponctuelle d’un pêcheur il y a l’air de ne pas se passer grand chose. L’établissement d’un pont permettra de créer de l’emploi et c’est bon pour les affaires, la population est donc plutôt intriguée et prête à mettre la main à la pâte. Cette aventure durera 5 ans.

  • Les personnages :

Kit Meinem d’Atyar est un architecte réputé dans tout l’Empire, on lui commande le chef d’oeuvre de sa vie, un pont de 400 mètres qui enjambe la brume et permettra aux habitants de Procheville et Loinville de passer d’une ville à l’autre sans danger. On comprendra dans les flash-back distillés tout au long du récit que Kit fait parti d’une famille d’ingénieurs, comment on a détecté son goût pout les chiffres et la construction dès son plus jeune âge et le fait que son père l’emmenait sur ses chantiers. Malgré son immense succès, c’est un homme très seul qui a beaucoup de mal à socialiser, toujours sur les routes de projet en projet. Va apprendre la patience au contact de Rasali.

Rasali Bac est celle qui permet à Kit de s’ouvrir un peu au monde qui l’entoure, mais leur relation est assez ambiguë, avec ce pont sur la brume, l’emploi de Rasali disparaitra. Le nom de famille de Bac vient de son emploi, Rasali ressent la brume, quand la traverser avec le moins de risques possible mais avec toujours beaucoup de tension à l’idée que sa barge verse et disparaisse corps et biens. La famille de Rasali s’est toujours consacrée à la traversée de la brume et tous ou presque ont péri, il ne reste plus que la batelière et son neveu Valo, abandonner son métier c’est un peu comme profaner les morts.

  • Lectrice à la ramasse pour autrice en manque d’inspiration :

Procheville – Loinville, c’était évident mais j’ai mis bien la moitié du livre avant de piger (naann sérieux ?!? ^^), il m’en allait pas plus pour me dire que l’autrice était très inspirée par Shrek et le fameux royaume Fort fort lointain parce qu’il est…fort fort lointain (hum hum oui je cours me planquer salut ^^).

Mais les petites choses n’en sont pas, Kit Meinem d’Atyar. Nos âmes attendent notre réponse parce que toute réponse nous change. C’est pourquoi j’attends pour décider de ce que je ressens au sujet de votre pont. J’attends le moment où je saurai comment je serai changée.

En bref, je vois les qualités de la novella mais j’ai un ressenti assez mitigé, j’ai trouvé l’histoire assez langoureuse et froide avec un personnage principal qui a bien du mal à socialiser avec des habitants dont il bouleverse la vie. Il me manque l’explication des Géants, ce qu’ils sont, j’aurais bien aimé en rencontrer un.

Un autre avis chez : BlackwolfApophis.

Bonne lecture !

Ce livre compte pour le challenge S4F3s4

s4f3-saison-4

19 réflexions au sujet de “Un pont sur la brume par Kij Johnson”

  1. J’en garde un bon souvenir et je me rappelle l’avoir lu d’une traite. C’est d’ailleurs le seul texte de l’auteur que j’ai lu jusqu’à présent. Mais je comprends tout à fait ton ressenti. 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Je m’imagine bien vouloir côtoyer de plus près les géants, moi aussi !
    Mais je le tenterai surtout parce que cette collection est tellement réussie, et que je ne suis toujours pas remise de L’homme qui mit fin à l’Histoire de Ken Liu ^^
    Bisous Elhy 😉

    Aimé par 1 personne

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s